Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Février 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

L’UNICEF invite les leaders politiques à s’impliquer dans la vaccination - 17/02/2017 - Le phare - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La tension ayant perturbé certains sites de la campagne de vaccination contre la rougeole le jour de son lancement officiel a complètement disparu hier jeudi, 16 février 2017, dans les 26 zones de santé de la Province du Kasaï Central. C’est ainsi que lors des réunions d’évaluation du Comité Provincial de Coordination (CPC), pour le suivi du bon déroulement de cette opération pendant les trois premiers jours (c’est-à-dire, les 14 et 16 février 2017) à travers le Kasaï Central, Innocente Bakanseka, ministre provincial en charge de la Santé, a déploré cette situation et ordonné que des dispositions nécessaires soient prises pour que tous les sites de vaccination ayant souffert d’une perturbation quelconque puissent bénéficier du même nombre de jours de vaccination que tous les autres sites pour vacciner maximum d’enfants ciblés.

En outre, un redéploiement des superviseurs à travers les coins et recoins des zones de santé à problèmes a été décidé pour atteindre absolument tous les enfants et les vacciner là où ils vivent. Parmi les sites ou zones de santé concernés par cette opération de rattrapage et cités pendant l’évaluation figurent, entre autres, Tshikaji, Ngaza, Dibaya ou encore Tshikaji. Ces perturbations étaient provoquées par des incursions dans certains endroits des miliciens du défunt chef coutumier Kamwina Nsapu, qui ne toléraient pas des attroupements des parents et de leurs enfants.

Par ailleurs, Dr Matala, chef de bureau provincial de l’Unicef Kasaï et Kasaï-Central, s’est engagé à réduire drastiquement le taux de mortalité maternelle et infantile et ceci dans le contexte global du Cadre d’Accélération des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), aujourd’hui Objectifs de Développement Durable (ODD). Pour lui, la vaccination est et demeure un outil de taille afin d’atteindre les objectifs fixés dans ce cadre. Il a souligné les conséquences dramatiques que pourrait engendrer une épidémie de rougeole dans nos familles et communautés. Afin d’éviter cela, le passage par une couverture vaccinale maximale lors des activités de vaccination supplémentaire et de routine s’impose. C’est pour ce faire que dans son discours lors du lancement, il avait exhorté tous les leaders, peu importe la tendance socio-politique, à mobiliser la population pour que tous les enfants ciblés soient atteints.

SAKAZ

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !