Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Uvira : après 7 ans, femmes enceintes et nourrissons vaccinés à Kimbi-Lulenge - 15/02/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le superviseur du programme de vaccination, Kaskile Asukulu, a déposé mardi le rapport de la campagne de vaccination effectuée à Kimbi-Lulenge. Selon lui, plus de 3.630 femmes enceintes ont été vaccinées contre l’anémie et quelque 2.470 enfants de moins de 11 mois ont été immunisés contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche, rapporte radiookapi.net. La 2ème phase de la campagne de vaccination dans ce secteur avait été clôturée au mois de janvier. Kaskile Asukulu a évoqué de sérieux problèmes d’accessibilité dans les zones les plus touchées par les maladies de l’enfance.

Celui-ci est arrivé à Uvira pour permettre son rapport d’activité. Il est aussi venu s’approvisionner en intrants avant la 3ème phase de la campagne de vaccination qui devra démarrer jeudi. Elle a comme objectif de toucher 80% de la population estimée à 112.000 habitants dans la collectivité de Lulenge, territoire de Fizi, à 230 kilomètres au Sud de Baraka. Selon ce rapport, aucun enfant n’a été vacciné contre les maladies de l’enfance depuis l’an 2000 dans cette zone de santé. La faible couverture vaccinale pendant cette période avait coïncidé avec plusieurs décès d’enfants suite à d’une épidémie de rougeole et de coqueluche. Ce rapport mentionne qu’environ 78% d’enfants ont été vaccinés contre les maladies de l’enfance.

Le superviseur provincial a demandé que le programme lèpre et tuberculose soit intégré au secteur minier de Misisi. Une forte prévalence de malades tuberculeux y a été constatée. Selon lui, la présence de poussières dans les carrés miniers serait un facteur favorisant le développement des bacilles de Koch, causeurs de la tuberculose dans cette localité. En prévision de la 3e phase de vaccination, l’Unicef a remis des vaccins, des seringues, ainsi qu’une prime pour près des 140 agents qui vont prester lors de ces activités.

Par Véron-Clément Kongo

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !