Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Sonnette d’alarme : Recrudescence de tuberculose Kibombo - 21/04/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Selon le médecin chef de cette zone de santé, le Dr Walumba Omari, plus de 100 nouveaux cas ont été découverts au 1er trimestre de 2007. Celui-ci demande plus de médicaments afin de lutter contre cette propagation, rapporte radiookapi.net. Le Dr Walumba Omari insiste sur le fait qu’en dehors de l’agent causal de la maladie, il y a d’autres facteurs aggravants. Selon lui, il faudrait combattre ces facteurs, tels les mauvaises conditions socio-économiques. « Au niveau du 1er trimestre, d’après les données que nous avons, on a pu dépisté une centaine des cas.

Ils sont actuellement mis sous traitement. Cette maladie est provoquée par le bacille de Koch. Mais il y a également des facteurs favorisant. Parmi eux, il y a les conditions socio-économiques, notamment la pauvreté. Il y a également la malnutrition. Ce qui a fait que, par moment, il y a eu recrudescence parce que les gens ont été démunis, dépouillées de leurs biens, et ils ont vécu dans une misère jamais connue ». Selon le médecin, la plupart des cas ont été retrouvés au niveau de Kibombo-Centre. Le Dr Walumba Omari insiste que, pour lutter contre la propagation de cette maladie, il faut que les malades soient dépistés et mis sous traitement. Le docteur Omari signale aussi, qu’hormis la thérapeutique, il continue la sensibilisation. Ce, afin d’amener les populations à se présenter dans l’un des 2 centres de dépistage installés à Kibombo et à Likeri, à une cinquantaine de kilomètres de Kibombo.

Par Véron-Clément Kongo

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !