Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Selon l’OMS : La lutte contre les maladies tropicales négligées repose sur des interventions simples - 07/05/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les maladies tropicales négligées touchent environ un milliard de gens, principalement des populations pauvres qui vivent dans des régions à climat tropical ou subtropical. « La lutte contre ces maladies repose sur des interventions simples qui peuvent être mises en oeuvre par des non spécialistes - par exemple, des enseignants, des chefs de village et des bénévoles locaux - dans le cadre de la prévention communautaire », indique l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dont les estimations démontrent que les cas sont souvent regroupés géographiquement et qu’il est fréquent qu’une même personne contracte plusieurs infections ou soit touchée par plusieurs parasites. « Plus de 70 % des pays et territoires qui notifient la présence de maladies tropicales négligées ont des revenus faibles ou intermédiaires », précise-t-elle.

Ces maladies persistent, selon l’OMS, dans les pays en développement qui ne considèrent pas la santé publique comme une priorité. Et faute de statistiques fiables en raison de noms compliqués, il est difficile de faire mieux connaître ces maladies au grand public. Tout en restant optimiste, l’OMS estime qu’en améliorant l’accès à des outils sûrs et d’un bon rapport coût/efficacité, on peut prévenir, éliminer voire éradiquer de nombreuses maladies tropicales négligées favorisées par l’absence d’eau salubre, les mauvaises conditions de logement et le manque de moyens d’assainissement.

Les estimations de l’OMS établissent que les enfants sont les plus vulnérables face à ces maladies, qui tuent, handicapent ou rendent irrémédiablement invalides des millions de gens, qui souvent souffrent et sont socialement exclus pour le restant de leurs jours. Il s’agit donc du choléra, des maladies diarrhéiques endémiques, de la dengue (la dengue hémorragique), la dracunculose (maladie du ver de Guinée), la filariose lymphatique, les géohelminthiases (nématodose, ankylostomiase et trichurose), la leishmaniose, la lèpre, la maladie de Chagas, l’onchocercose, la schistosomiase, le trachome, tréponématoses endémiques (pian, caraté, syphilis endémique), la trypanosomiase humaine africaine (maladie du sommeil) et l’ulcère de Buruli.

Par R.S.K

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !