Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Selon l’Oms/Onusida : En deux ans, l’accès aux thérapies contre le Vih a triplé - 29/03/2006 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’accès aux thérapies contre le virus du Sida a triplé. Mais, de nombreux défis subsistent encore. C’est ce qu’indique un communiqué de l’Organisation mondiale de la santé qui rapporte que 1,3 million de personnes sont désormais sous traitement dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Tandis que l’Afrique subsaharienne est la première à bénéficier de l’extension du traitement. Le document souligne que les enseignements de l’initiative «3 millions d’ici 2005» devraient inspirer les efforts visant à parvenir à l’accès universel au traitement d’ici 2010.

Selon le nouveau rapport Oms/Onusida, les progrès en matière d’extension du traitement ont été moins importants qu’on ne l’espérait. Le rapport fait cependant observer que l’accès au traitement a été élargi dans toutes les régions du monde grâce à l’initiative «3 millions d’ici 2005» puisque quelque 50.000 personnes supplémentaires ont entamé un traitement antirétroviral chaque mois de l’année 2005.
L’Afrique subsaharienne, la région la plus gravement touchée, a mené cet effort d’accélération du traitement, puisque le nombre de personnes traitées y a été multiplié par plus de huit, passant de 100.000 à 810.000 en deux ans. Fin 2005, plus de la moitié des personnes recevant un traitement dans les pays à revenu faible et intermédiaire vivaient en Afrique subsaharienne, alors qu’elles n’étaient qu’un quart deux ans auparavant.

«Il y a deux ans, le soutien politique et les ressources en faveur de l’extension rapide du traitement contre le VIH étaient très limités» a déclaré le directeur général de l’Oms, le Dr LEE Jong-Wook, louant l’initiative «3 millions d’ici 2005». Cette dernière a permis de mobiliser une volonté politique et un engagement financier en vue d’élargir encore bien davantage l’accès au traitement. En juillet 2005, les pays du G8 ont approuvé l’idée d’une collaboration avec l’Oms et l’Onusida, afin de mettre au point un ensemble essentiel d’interventions pour prévenir, traiter et soigner le Vih dans la perspective de se rapprocher autant que possible de l’accès universel au traitement d’ici 2010, but approuvé ensuite par l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2005.

L’accès au traitement
Grâce à l’initiative 3 millions d’ici 2005, on enregistre un progrès dans plusieurs pays du monde. Selon le rapport, il y a une augmentation du nombre de centres de traitement du secteur public dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Le nombre est passé de moins de 500 à plus de 5100 centres opérationnels fin 2005. Au niveau mondial, fait-on remarquer, 18 pays en développement ont atteint la cible fixée à travers la même initiative. Tandis que d’autres pays n’ont pas atteint l’objectif, les enseignements tirés des efforts faits pour élargir l’accès au traitement et remédier aux faiblesses critiques des systèmes de santé inspirent de nouvelles initiatives visant à élargir encore l’accès aux services de prévention, de traitement et de soins pour le VIH.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !