Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Une nouvelle politique de lutte contre le paludisme s’impose - 25/06/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le paludisme est l’une des maladies les plus meurtrières dans le monde. Etant donné que la République démocratique du Congo est une zone endémique et que la progression de la maladie s’accroît de jour en jour, une nouvelle politique de lutte contre cette pathologie s’impose. C’est suite à cette progression que le ministre de la Santé s’est engagé à lutter d’avantage contre le paludisme en signant un document sur la nouvelle politique nationale de lutte contre le paludisme. Cette cérémonie, organisée jeudi dernier au salon rouge des Affaires étrangères, a connu la participation du représentant de l’Oms, du secrétaire général à la Santé publique ainsi que d’autres invités.

Prenant la parole, le représentant de l’OMS, M. Roungou a déclaré que l’évaluation du plan stratégique 2002-2006 a montré qu’en dépit des efforts concertés des autorités nationales et des partenaires y compris l’OMS, la couverture des groupes à risque par des interventions telles que la prise en charge par les combinaisons thérapeutiques à base d’Artémisinine, l’utilisation des moustiquaires imprégnées d’insecticide et le traitement préventif intermittent de la femme enceinte demeure encore très faible.

« Les outils efficaces et rentables pour lutter contre le paludisme existent mais ils sont largement insuffisants face aux nécessités. Les faiblesses du système de santé actuellement représentent un de facteurs qui contribuent à la faible performance de la lutte contre le paludisme », a-t-il ajouté.

A cela, M. Roungou a rappelé que la politique nationale de lutte contre le paludisme est un engagement visant à atteindre le but qui est de réduire la morbidité et la mortalité liées à ce fléau. « C’est à notre avis le creuset qui permet la complémentarité des interventions et des intervenants tout en assurant l’harmonie et la rentabilité des activités pour une meilleure couverture des besoins et un meilleur impact », souligne-t-il. Quant au secrétaire général de la santé publique a relevé que le document de déclaration de la politique nationale de lutte contre le paludisme circonscrit le cadre dans lequel évolueront désormais toutes les actions de lutte contre le paludisme dans notre pays.

C’est sur une note de gaieté que le ministre Victor Makwenge Kaput a signé le document sur la nouvelle politique de lutte contre le paludisme. Il faut noter que ce document comprend quatre parties à savoir l’introduction, les principes directeurs, les orientations stratégiques et les modalités de mise en œuvre.

Par NADINE KAVIRA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !