Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Selon l’Unicef : Un tiers des enfants de moins de 5 ans souffrent d’insuffisance pondérale en Afrique subsaharienne - 09/07/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dans l’ensemble du monde en développement, un enfant de moins de cinq ans sur quatre, soit environ 146 millions d’enfants, souffre d’insuffisance pondérale. Selon le rapport de l’Unicef « La situation des enfants dans le monde 2007 », c’est en Asie du sud et, dans une moindre mesure en Afrique subsaharienne, que le problème de la sous-alimentation des enfants est plus grave. Chez les enfants qui souffrent de carences alimentaires, les maladies infantiles les plus courantes, comme la diarrhée et les infections respiratoires, peuvent être fatales. Les enfants dénutris qui passent le cap de la petite enfance manquent souvent d’énergie et souffrent de carences en iodes, en fer et en protéines ; ils sont alors exposés à des problèmes de santé, à savoir maladies à répétition, retards de croissance, taille inférieure à la moyenne pour leur age, retard du développement social et cognitif.

Selon une étude réalisée par l’International food policy research institute, une des grandes organisations qui consacre leurs activités à l’étude de la faim et de la malnutrition, le lien entre les différences régionales en termes d’état nutritionnel des enfants et le pouvoir décisionnel n’est plus à démonter.

Des données de plus en plus nombreuses, provenant principalement d’Afrique centrale, semblent indiquer que, quand les ressources sont limitées, les femmes donnent généralement la priorité à la nutrition par rapport à d’autres besoins personnels et familiaux.

Il faut noter qu’un meilleur accès des femmes aux moyens de production agricole, tels que les terres arables ou les engrais, la main-d’œuvre agricole, le crédit et l’éducation, est donc indispensable pour garantir la sécurité alimentaire et améliorer l’état nutritionnel des enfants.

Par NADINE KAVIRA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !