Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Selon l’OMS : Le cancer de l’utérus cause chaque année 250 mille décès dans le monde - 21/07/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La République démocratique du Congo est confrontée à de nombreux problèmes de santé. Elle doit faire face au paludisme, à la tuberculose, au VIH/SIDA, mais aussi aux maladies plus pernicieuses comme le cancer. Le gouvernement congolais doit se réveiller afin de mener des campagnes de sensibilisation à la maladie qui évolue et se déclare de façon tardive. Parmi les cancers les plus fréquents, on note le cancer du col de l’utérus, avec 500 mille nouveaux cas par an dans le monde. Il faut noter que la pauvreté subséquente aux guerres à répétition que connaît la RDC, la précarité des salaires des parents favorisée par l’impayement et le manque de contrôle alimentaire sont aussi à la base de plusieurs maladies.

C’est dans ce cadre que les leaders de la société civile réunis dernièrement, du 6 au 11 juillet 2007 à Nairobi, pour leur troisième conférence, ont tiré la sonnette d’alarme, afin que l’accent soit mis sur la prévention.
Les participants au nombre de 1500 venus des pays d’Afrique et d’ailleurs, ont plaidé pour que les pays en développement aient accès au vaccin disponible ainsi qu’à toutes les nouvelles découvertes médicales.

Selon une dépêche, trois firmes pharmaceutiques, à savoir Sanofi, Pasteur et Merch Sharp & Dohme (MSD), ont mis au point le Gardasil, vaccin contre le cancer du col de l’utérus. Ledit vaccin, estiment les participants à cette conférence, doit être accessible, non seulement aux pays riches, qui ont déjà lancé des campagnes de vaccination, mais aussi aux pays pauvres qui ont, eux aussi, droit aux traitements et aux mesures de prévention. Les leaders de la société civile souhaitent une nouvelle approche pour la prévention et invitent les gouvernements des pays en développement à inclure prioritairement les programmes de lutte dans leurs budgets.

Par ailleurs, la contribution des donateurs, la coopération multilatérale, le partenariat privé et public sont des canaux sollicités, pour permettre aux femmes de toutes les conditions sociales d’avoir accès au vaccin.

En outre, les participants veulent que les acteurs de la lutte contre le SIDA et ceux qui oeuvrent dans la lutte contre le cancer se mettent ensemble pour élaborer une nouvelle stratégie de prévention.
Le cancer de l’utérus selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cause 250 mille décès dans le monde chaque année.

Par REGINE KIALA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !