Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Selon le Dr. Sambo : Le nombre de nouveaux cas de cancer en Afrique atteindra 804.000 d’ici 2020 - 06/09/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Selon un communiqué de l’OMS datant du 30 août, le cancer est un problème de santé publique émergeant en Afrique subsaharienne où 582 000 nouveaux cas de cette maladie mortelle ont été notifiés en 2002. Dans un rapport à la 57ème session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique qui s’est tenue à Brazzaville, en République du Congo, le directeur général de l’OMS, le Dr Sambo, a exprimé son inquiétude quant à la situation de la plupart des pays africains. Ceux-ci, en effet, n’ont pas les infrastructures et les équipements nécessaires pour mener à bien un traitement du cancer exigeant la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie.

Le directeur régional a déclaré qu’outre l’absence d’équipements pour la prise en charge du cancer, l’Afrique souffre également d’une grave pénurie de spécialistes du cancer tels que les pathologistes pour le diagnostic, les oncologistes chargés du traitement et les infirmiers spécialistes en oncologie pour les soins. En 2002, à en croire le communiqué, 412.100 personnes sont mortes du cancer en Afrique subsaharienne.
Si aucune intervention n’est mise en œuvre, le nombre de nouveaux cas de cancer atteindra 804.000 d’ici 2020, et 626.400 pour celui (nombre) des décès imputables à cette maladie.

Compte tenu de l’impossibilité d’accéder à la technologie sanitaire appropriée et des retards intervenant dans la recherche du traitement, la stratégie la plus appropriée pour les pays africains, conseille le Dr Sambo, consiste à faire en sorte que les soins palliatifs soient accessibles aux malades du cancer.
La lutte anticancéreuse est une importante action de santé publique visant à réduire l’incidence et la mortalité cancéreuses, et à améliorer la qualité de vie des patients à travers la mise en œuvre systématique de stratégies de prévention fondées sur les données factuelles, le dépistage, le diagnostic et le traitement précoces des cas ainsi que les soins palliatifs.

Par REGINE KIALA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !