Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

La vitamine D pour diminuer la mortalité - 14/09/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Des chercheurs français et Italiens ont passé en revue 18 études menées sur la vitamine D. Conclusion : les suppléments de vitamine D diminueraient la mortalité. De nombreuses études suggèrent qu’un manque de vitamine D augmenterait le risque de mourir d’un cancer, d’une maladie cardio-vasculaire ou des suites du diabète. Dans ce cas, le fait de prendre des suppléments de vitamine D permet-il de diminuer la mortalité liée à ces maladies ? Si l’on en croit les résultats d’une nouvelle étude publiée dans le journal Archive of Internal Medicine, la réponse serait oui. Le Dr Philippe Autier de l’Agence internationale de recherche sur le cancer à Lyon et le Dr Sara Gandinin de l’Institut européen d’oncologie à Milan ont passé en revue 18 études réalisées auparavant. Verdict : les suppléments de vitamine D diminuent la mortalité.

La vitamine D est une vitamine liposoluble qui est apportée à l’organisme par l’alimentation, mais également par l’action des rayons ultraviolets sur la peau. Quand l’exposition au soleil est insuffisante, le recours aux suppléments est nécessaire pour satisfaire les besoins en vitamine D. Les 18 études retenues par les chercheurs ont été menées avec suppléments de vitamine D dosés de 300 UI à 2000 UI, avec une moyenne de 528 UI. Au total, les chercheurs ont étudié les cas de près de 5000 patients qui ont pris ces suppléments pendant près de 6 ans. Ils se sont alors aperçus que les volontaires qui prenaient de la vitamine D avaient 7 % de risque de mortalité en moins, toutes causes confondues.

Comment la vitamine D diminue-t-elle la mortalité ? « Ce mécanisme n’est pas encore très clair », reconnaissent les auteurs. La vitamine D pourrait agir en inhibant certains mécanismes à l’origine de la prolifération des cellules cancéreuses, en améliorant les fonctions vasculaires ou encore en boostant le système immunitaire. Pour le Dr Edward Giovannucci, de la faculté de médecine de l’université Harvard, « cette méta-analyse est une nouvelle preuve du rôle bénéfique joué par la vitamine D pour la santé. »

Un rôle encore confirmé par une récente étude menée par des chercheurs américains de l’Université de Pittsburgh. Ceux-ci viennent de montrer que la vitamine D diminuerait le risque de pré-éclampsie pendant la grossesse. Les chercheurs ont enrôlé près de 1200 femmes à qui ils ont prélevé des échantillons de sang à 22 semaines de grossesse et juste avant l’accouchement pour mesurer leur taux de vitamine D. Ils ont ensuite voulu savoir si les cas de pré-éclampsie étaient liés à ce taux de vitamine D. Réponse positive : « un taux de vitamine D bas en début de grossesse est associé avec un risque de pré-éclampsie multiplié par 5 », explique l’auteur de l’étude.

Par REGINE KIALA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !