Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Pénurie de médicaments antituberculeux : le partenariat «Halte à la tuberculose» s’en préoccupe - 10/10/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Organisation mondiale pour la santé (OMS) annonce la pénurie de médicaments antituberculeux. Raison pour laquelle, le Service pharmaceutique mondial du partenariat «Halte à la tuberculose» et UNITAID veulent collaborer avec 19 pays pour résoudre le problème de pénurie mettant potentiellement des vies en danger. L’initiative va fournir des médicaments aux pays qui fournissent des efforts pour lutter contre la tuberculose. Ils ont, de ce fait obtenu la confirmation de l’appui du Fonds mondial dans la lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme. D’autres partenaires ne sont pas capables, pour l’instant, de satisfaire totalement leurs besoins.

«Cette collaboration va nous permettre de fournir les médicaments à plus de 750 000 personnes qui, autrement, n’auraient pas pu avoir leur traitement ou celui-ci aurait pu être interrompu par manque de médicaments », a expliqué le secrétaire exécutif du partenariat «Halte à la tuberculose», Dr Marcos Espinal qui ajoute que la meilleure arme dont ils disposent pour prévenir l’apparition de la tuberculose pharmaco-résistante consiste à fournir les antituberculeux à ceux qui en ont besoin et à veiller à ce qu’ils aillent au bout de leur traitement.
Selon un document de l’OMS, le projet, limité aux traitements antituberculeux pour ceux dont la maladie n’est pas résistante aux thérapies standards, prévoit également la constitution de réserves d’antituberculeux à la disposition des pays pour surmonter les pénuries en cas d’urgence humanitaire ou de moyens insuffisants pour planifier les commandes.
Pour le secrétaire exécutif d’UNITAID, Dr Jorge Bermudez, cette initiative va permettre de sauver des vies et c’est leur première priorité. Mais, a-t-il indiqué, elle aura un second avantage important : rendre le marché plus prévisible, ce qui stabilisera ou même, espérons-le, réduira les prix de ces médicaments indispensables.

Le directeur exécutif du Fonds mondial, Dr Michel Kazatchkine, se félicite de la collaboration du service pharmaceutique mondial et d’UNITAID. Ces derniers vont fournir un service de dépannage vital dans les pays confrontés à des pénuries d’antituberculeux, pendant qu’ils prennent des mesures pour améliorer la gestion de leur programme de lutte et assurer un approvisionnement continuel pour ces traitements.
Le Service pharmaceutique mondial va fournir des médicaments antituberculeux, du matériel et une assistance technique directe à 19 pays. UNITAID a promis US $26,8 millions à l’initiative, ce qui permettra d’approvisionner les pays pour la fin de 2007 et toute l’année 2008. L’OMS se félicite de la collaboration entre UNITAID, le Service pharmaceutique mondial et les Etats Membres.

Régine Kiala

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !