Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Ebola : Investigation sur l’origine de l’épidémie à Kampungu - 17/10/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le laboratoire du centre de recherche de Winnipeg installé à Kapungu passe à l’étape d’ investiguer l’origine de l’épidémie de la fièvre hémorragique d’Ebola. D’après les chercheurs canadiens, cette deuxième étape est un processus normal intervenant généralement après une accalmie des cas confirmés, rapporte radiookapi.net. Selon les experts, sans cette investigation, il serait difficile de dire avec certitude la provenance de la maladie. Les scientifiques mènent leurs recherches par des enquêtes dans les communautés habitant Kampungu, épicentre de l’épidémie. Par des questionnaires et autres méthodes appropriées, ils cherchent à remonter l’arbre généalogique de la maladie.

Ils remontent des cas contacts au cas alerte d’origine. Ceci, afin de connaître comment le premier cas, humain ou animal, a été infecté. Cette activité va de pair avec la poursuite de l’examen des échantillons reçus quotidiennement par ce laboratoire canadien. Celui-ci a remplacé le laboratoire CDC à Lwebo. Pour des raisons de proximité, Winnipeg a transféré son laboratoire à Kampungu. Selon le ministre provincial de la Santé, le laboratoire américain n’avait plus de raison de rester dans la région suite à la diminution sensible du nombre d’échantillons à examiner. Il faut signaler que, selon l’OMS, le réservoir naturel de ce virus n’est pas exactement identifié et aucun vaccin contre la maladie n’est encore connu.

Par Véron-Clément Kongo

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !