Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Echange inter pays sur la prise en charge des maladies de l’enfance - 23/10/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La lutte contre la morbidité et la mortalité infantile en Afrique, particulièrement en RDC, reste un défi à relever pour atteindre les objectifs du millénaire. Dans le cadre des activités visant à relever ce défi, une revue de soins et un échange inter pays sur la prise en charge intégrée des maladies de l’enfance au niveau communautaire se tient du 22 au 26 octobre 2007 dans la salle polyvalente de la représentation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Kinshasa. Le ministre de la Santé, Victor Makwenge Kaput, a procédé à l’ouverture de ces assises qui réunissent des participants venus de la RDC, d’autres pays africains et des Etats-Unis.

Dans son allocution de circonstance, le représentant de l’OMS/RDC, M. Jean-Baptiste Roungou, a relevé quelques défis qui entretiennent le niveau élevé et inacceptable de la mortalité infanto-juvénile dans la plupart des pays de la région africaine. Selon lui, tous ces défis et bien d’autres facteurs font que de nombreux décès d’enfants surviennent dans la communauté de manière silencieuse sans être enregistrés aux services d’état-civil.

Parmi ces défis, il a relevé la faible accessibilité aux soins tant en terme de distance qui sépare l’utilisateur des services qu’en termes de coût, la faible qualité des soins dispensés aux utilisateurs des services, la faible utilisation des services disponibles, corollaires de deux premiers défis, l’automédication abusive doublée d’une utilisation des médicaments de qualité douteuse en circulation dans la cité tout comme en zones rurales. A ces défis, s’ajoutent aussi l’utilisation des médicaments à des doses inadéquates, l’ignorance des signes de danger conduisant souvent à des consultations tardives au centre de santé ou à l’hôpital.
Pour le représentant de l’OMS/RDC, les assises de la Gombe constituent un cadre dont les échanges vont contribuer au renforcement des interventions sur le terrain afin d’obtenir un impact plus important sur la réduction de la mortalité et de la morbidité des enfants de moins de cinq ans.

Victor Makwenge a, dans son discours, souligné l’importance de cette revue des soins à base communautaire. Selon lui, la RDC compte près de 12 millions d’enfants de moins de cinq ans et près de 2.800.000 femmes enceintes. Cela explique l’étendue de la responsabilité dans l’atteinte des OMD. Or, atteindre ces objectifs nécessite des stratégies les plus appropriées pour assurer aux populations un état de santé à même de les aider à participer aux efforts du développement des pays. Voilà pourquoi la stratégie de la prise en charge intégrée des maladies de l’enfance a été adoptée par le ministère de la Santé avec un accent sur son volet communautaire pour faire face à tous les obstacles de l’utilisation des services de santé.

Par R.S.K

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !