Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Province Orientale : Rupture de stock de sang - 31/10/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Il ne reste plus que 60 poches de sang pour des interventions urgentes, affirme le médecin responsable du Programme national de transfusion sanguine, PNTS. Selon lui, il risque d’avoir une nouvelle pénurie à Kisangani et ses environs, rapporte radiookapi.net La rupture de stock de sang est à la base du dysfonctionnement de plusieurs établissements médicaux en matière de transfusion sanguine. Le centre Gracia est une fondation spécialisée dans le traitement des anémiques SS. Selon son gestionnaire, Eugène Labama, la carence de sang propre pour la transfusion a provoqué une augmentation des décès dans cette formation médicale. « Ces deux mois, comme il y a rupture au niveau du centre provincial de transfusion sanguine, nous encaissons vraiment des décès ici. On a déjà atteint 10 décès par manque de sang ».

Pour le Dr Robert Kabemba, coordonnateur du PNTS, c’est le manque de moyens financiers qui est à la base de cette situation. Certains centres de santé en arrivent à pêcher contre la déontologie médicale, en faisant des transfusions de sangs insuffisamment testés. « La rupture était dû au moyen qui pouvait nous emmener à faire des collecte de sang. Nous avions sensibilisé, mais on n’avait pas de moyens pour la collecte. Il y a eu des conséquences, d’autant plus que certains centres ont pu faire la transfusion sans qu’on puisse tester à tous les marqueurs. Il y a eu maintenant recrudescence de donneurs payés, qui pouvaient donner facilement leur sang.». Face à cette situation, la coordination générale du PNTS a appuyé l’institution du Dr Kabemba en quelques intrants le week-end. Celui-ci a pu collecter 200 poches de sang, qui ne serviront malheureusement qu’à 3 ou 4 jours.

Par REGINE KIALA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !