Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Les drépanocytaires sollicitent l’appui du gouvernement - 15/11/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La journée mondiale de la drépanocytose ou anémie SS célébrée le mercredi 14 novembre 2007 a été placée sous le thème « la sécurité transfusionnelle, une arme efficace pour épargner les sicklanémiques de la contamination du VIH/Sida ». A cet effet, le président de l’association action des volontaires pour l’éducation, la santé, le travail et l’assistance (AVESTA), Veritas M’Putu a, dans un communiqué de presse, lancé un appel à toutes les personnes de bonne volonté et au gouvernement congolais afin de s’investir dans la lutte contre la drépanocytose. Selon ce communiqué, par les maladies qui terrassent le peuple désarmé de la RDC, il y a, en bonne place la drépanocytose. Sa prévalence et sa morbidité sont des plus importantes parce qu’elle concerne plus de 30% de la population estimé à plus ou moins 60.000 millions d’habitants, soit 5% de malades proprement dits et 25% de porteurs du trait ou transmetteurs de la maladie.

A en croire la source, la plupart de ces maladies meurent à bas-âge ou dans leur tendre jeunesse. Sur près de 100 naissances en RDC, à peine 5 enfants arrivent à l’âge adulte. Et même là, ils sont l’objet de douleurs atroces, et de crises régulières suite à la diminution de leur sang. Cette maladie qui fauche chaque année des milliers de drépanocytaires est à la base de nombreuses disputes familiales et des divorces.

Bien que ce tableau soit parmi les plus sombres du secteur sanitaire de la RDC, la source laisse entendre que, le gouvernement et le parlement congolais, les agences spécialisées des Nations Unies oeuvrant en RDC et toute la panoplie d’ONG congolaises n’ont d’yeux que pour d’autres maladies. Les ONG congolaises et les services publics luttant contre l’anémie SS existent effectivement. Mais ils font leur travail sans moyens appropriés. Et cela, suite à la marginalisation dont cette maladie est victime. Aux avant-plans du front préventif contre cette maladie, on trouve aussi le journaliste Veritas M’Putu.

Par REGINE KIALA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !