Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Sida : Près de 6% de prévalence dans la province Orientale - 04/12/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La province Orientale présente un taux de prévalence parmi les plus élevées en République démocratique du Congo. La révélation a été faite samedi à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre le Vih/Sida à Kisangani, rapporte radiookapi.net. Les chiffres sont de 2006. La prévalence de la pandémie est de 5,8%. Selon le médecin coordonnateur provincial du Programme national de lutte contre le Sida, PNLS, un plan d’actions de lutte contre cette maladie sur trois ans à partir de 2008, vient d’être élaboré. Il exige une enveloppe de 136 millions Usd. Où trouver ce financement ? Selon le Dr. Théodore Assani, la première source devrait être le gouvernement provincial, avant de compter sur les partenaires. «C’est le gouvernement provincial qui nous avait incité à élaborer ce plan d’actions inclusif, qui prend en compte tous les aspects de la lutte», a indiqué à ce propos le coordonnateur provincial du PNLS.

L’objectif est de réduire le taux, de 6% à au moins 3,5%, explique-t-il. « On aura couvert 52 zones de santé sur les 83 que compte la province Orientale, ce qui représenterait 70% de la population de la province qui sera prise en charge », ajoute la même source. D’après le médecin, ce plan peut prendre en charge 30 000 PVV (Personnes vivant avec le VIH/Sida), et mettre sous traitement 5 000 d’entre elles, contre 1 500 actuellement. A ce jour, une seule zone de santé assure la prise en charge complète des PVV, 16 autres mènent des activités partielles, selon le PNLS de la province Orientale.

Par NADINE KAVIRA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !