Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Befale-Basankusu : 210 cas de coqueluche, 9 décès - 11/02/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La recrudescence de la coqueluche, une maladie infantile est due au manque de médicaments et à l’irrégularité de campagnes de vaccination de routine, a souligné le Docteur Jean Robert Likofata, en charge des épidémies au sein de l’OMS, à radiookapi.net. 130 cas de coqueluche dont 7 décès à Baringa dans la zone de santé de Befale et 84 autres dont 2 décès dans la zone de santé de Basankusu, tel est le bilan de cette nouvelle épidémie dans la province de l’Equateur. Ces cas ont été découverts par une équipe mixte épidémiologique de l’OMS et de l’inspection provinciale de la santé en séjour actuellement dans cette contrée. Selon cette équipe, cette situation est méconnue par les autorités sanitaires de ces deux zones de santé.

Lors de sa descente sur terrain, le Docteur Jean Robert Likofata a déploré le manque de moyens logistiques dans ces zones de santé. « Il n’y a pas de chaînes de froid ou de frigo et même tout le long de la voie pour arriver du coté de la frontière, il n’y a pas de frigo et il se pose aussi un problème sérieux par rapport au pétrole», s’est –t-il indigné. Et pourtant, a-t-il renseigné, chaque enfant devait avoir nécessairement trois doses de dite-coques dans les 14 semaines qui suivent la naissance et ce, en vue de s’assurer qu’il est ainsi couvert et qu’il ne peut pas présenter les signes de cette épidémie. Selon lui, cette épidémie à grande échelle mérite une investigation plus approfondie pour son éradication.

Par Véron-Clément Kongo

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !