Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Sur toute l’étendue de la Rdc : Environ 9 millions d’enfants sous supplémentation en vitamine A et Mebendazole - 05/05/2006 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

C’est hier jeudi 4 mai qu’a débutée sur toute l’étendue de la Rdc, la double campagne de supplémentation des enfants de 6 à 59 mois en vitamine A et du déparasitage de ceux de 12 à 59 mois au Mébendazole. Environ 20.000 prestataires circulent de maison à maison pour administrer ces deux produits aux enfants de ces tranches d’âges. L’appel est lancé aux parents de profiter de cette opportunité pour protéger leurs enfants contre les maladies et leur assurer une bonne croissance.

Cette vaste campagne a été lancée par le vice-ministre de la Santé, Laurent Nkwim Lai, le mercredi 3 mai 2006 à la place sainte Thérèse dans la commune de N’Djili. A cette occasion, il a rappelé que c’est depuis 5 ans que le gouvernement de transition, à travers le ministère de la Santé et l’appui de différents partenaires, organise des campagnes de lutte contre les maladies en Rdc dont les effets sont bénéfiques, non seulement pour les enfants, mais pour les parents. Selon le ministre de la Santé, la Rdc accuse une forte mortalité infantile due à des maladies évitables, à la malnutrition et à la carence en vitamine A.

Mais de ces décès, 54% auraient pu être épargnés si les enfants n’étaient pas mal nourris ou carencés en vitamine A. Pour le déparasitage, il a relevé qu’en Rdc, selon une étude menée par l’Unicef, sur 100 enfants, qui marchent chaque jour, 82% ont un ou plusieurs vers intestinaux, lesquels sont responsables de l’anémie qui aggrave leur fragilité. Parlant au nom de tous les partenaires qui appuient le ministère de la Santé pour cette double campagne, Mme Mariane Flash, représentante de la Fondation Helen Keller internationale, a relevé l’impact de la campagne en Rdc. Selon elle, la rougeole n’est plus meurtrière en Rdc et cette tendance a été enregistrée bien avant le lancement en 2004 de la vaccination en masse contre la rougeole. «Ce qui pourrait être aussi le cas de l’impact des campagnes de vitamine A», a-t-elle conclu. Elle a, en outre, relevé que le coût de la campagne s’élève à environ 1,5 millions de dollars américains, fonds du gouvernement canadien.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !