Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

L’Unicef attire l’attention sur la santé maternelle - 12/03/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A l’occasion de la Journée internationale de la femme placée sous le thème : « investissons pour une représentation paritaire homme-femme ». La directrice générale de l’Unicef, Anne M Vereman, a attiré l’attention sur la nécessité d’une amélioration dans le domaine de soins de santé maternelle. Pour la directrice générale de l’Unicef, il est essentiel d’améliorer la santé des femmes enceintes et des mères qui viennent d’accoucher pour garantir la survie des enfants dans leurs premières années. Actuellement, a indiqué Anne M Vereman, une femme enceinte sur quatre ne bénéficierait pas d’un suivi de la grossesse et plus de 40% accouchent sans l’aide d’une personne qualifiée.

Elle a fait savoir que des constats de l’Organisation mondiale de la santé indiquaient que le risque de mourir avant l’âge de deux ans est plus élevé pour un enfant qui a perdu sa mère que celui dont la mère a survécu. La mortalité maternelle a des causes qui varient fortement selon les régions et les pays, mais elle est bien plus élevée dans le monde en développement que dans les pays développés. Alors qu’un certain nombre de pays à revenu moyen sont parvenus à réduire la mortalité maternelle, les progrès ont été plus modestes dans les pays à faible revenu, en particulier, en Afrique subsaharienne. En Afrique de l’Ouest et du centre, le risque moyen de mourir à l’accouchement est de 1/17 contre 1/800 dans les pays développés. « Il faut améliorer les soins prénatals et de suivi de grossesse, dans le cadre des efforts intégrés pour mettre en place de meilleurs systèmes de santé nationaux », a dit Vereman. Et d’ajouter : « il est crucial d’investir dans le soins de santé maternelle pour réaliser les objectifs du millénaire pour le développement ». D’autres problèmes auxquels les femmes et les filles sont confrontées viennent aggraver l’absence de soins prénatals et néonatals suffisants.

Par Véron-Clément Kongo

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !