Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Butembo : les médecins en grève - 07/03/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les médecins ont déclenché le mouvement de grève depuis le 1er mars dans les territoires de Lubero, Beni et la ville de Butembo. Ils protestent contre l’assassinat du Dr Franck Bahati Muhindo, médecin-directeur du centre de santé de référence de Kyavinyonge, constate radiookapi.net. Le Dr Bahati a été tué par un homme en uniforme dans la matinée du 29 février, sur la route Butembo-Kyavinyonge. Il revenait d’une tournée de supervision dans son aire de santé.

En réaction à ce meurtre, les cabinets des médecins sont fermés depuis lundi dernier dans les hôpitaux et centre de santé de Lubero, Beni et Butembo. Le responsable du district sanitaire de Butembo, Dr Jean-Paul Mundama, déclare que le service minimum est quand même assuré. Selon lui, un médecin est commis quotidiennement au service d’urgence.

Pour le Dr Kizito Kasonia, porte-parole de l’ordre des médecins dans le secteur de Lubero-Butembo, les grévistes donnent un délai de 30 jours, à dater du 1er mars, aux autorités judiciaires et sécuritaires pour retrouver les assassins du Dr Franck Bahati Muhindo. Au cas contraire, souligne-t-il, tous les hommes en uniforme et leurs familles ne bénéficieront plus de soins médicaux dans les institutions sanitaires publiques.

Le maire de Butembo, Mme Alphonsine Lusenge, n’est pas d’accord avec les grévistes. Elle compatit avec les médecins mais leur demande de respecter leur serment et de continuer à prester. Mme le maire précise que la faute est individuelle, et que tous les hommes en arme n’ont pas trempé dans la mort du médecin-directeur.

Par Okapi.net/Lp

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !