Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

NDjili : révision à la baisse des tarifs à l’Hôpital de l’amitié sino-congolaise - 07/03/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une révision à la baisse des tarifs vient d’être décidée à l’Hôpital de l’amitié sino-congolaise à Ndjili, a confirmé mercredi à Kinshasa le médecin-directeur, Dr Joseph Natiti, lors d’un entretien avec l’ACP. Selon le Dr Natiti, une commission est mise en place pour revoir à la baisse la tarification des soins de santé dans cette formation médicale. Après avoir écouté les doléances de la population de la Tshangu qui se plaint que, depuis l’inauguration de l’hôpital, elle constate que les gagne-petit n’en profitent pas.

Le Dr Natité a interpellé cette population pour lui faire comprendre que la santé n’a pas de prix. Il a constaté que les gens préfèrent beaucoup dépenser lors des funérailles que lorsqu’elle est malade. Le Dr Natiti a affirmé que son hôpital accueille des indigents qui ne paient rien après avoir été soignés. Ce qui constitue un manque à gagner. Selon lui, il existe un projet qui consiste à faire de cet établissement un hôpital tertiaire, c’est-à-dire un hôpital de haut niveau où l’on administrera les soins de qualité dans toutes les spécialités. Les soins de qualité y seront dispensés et cela permettra aux Congolais de ne plus aller à l’extérieur du pays pour se faire soigner. Les services d’acupuncture y fonctionnent déjà. D’ici deux à trois semaines, un pédiatre, un interniste, un radiologue et un laborantin chinois appuieront l’équipe de l’hôpital.

YVES KADIMA (STAGIAIRE)

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !