Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Crise du personnel sanitaire : des mesures immédiates pour faire face à la situation - 17/03/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le premier Forum mondial sur les ressources humaines pour la santé a lancé un appel en faveur d’une intervention immédiate et durable face à la grave pénurie de personnel soignant dans le monde, précisant les mesures essentielles à prendre au cours de dix prochaines années pour maîtriser la crise. Le Forum, qui s’est déroulé à Kampala, en Ouganda, sous l’égide de l’Alliance mondiale pour les personnels de santé, a chargé celle-ci de suivre les progrès accomplis sur les points du Programme et de soumettre un rapport en 2010. Près de 1500 participants donateurs, experts, ainsi que plus d’une trentaine de ministres de la Santé, de l’Education et des Finances- ont adopté la Déclaration et le Programme de Kampala pour une action mondiale.

Comme l’a souligné le Directeur général adjoint de l’Organisation mondiale de la Santé, le Dr Anarfi Asamoa-Baah, en s’adressant au Forum dont les travaux se sont achevés vendredi 14 dernier, « le personnel soignant est la pierre angulaire des systèmes de santé et il y a longtemps que des mesures s’imposaient. Le Forum et le Programme permettent de faire ressortir enfin l’importance du dossier. »

Le Programme de Kampala demande à tous les pays de donner la priorité absolue à la formation et au recrutement d’effectifs suffisants de soignants chez eux et d’offrir des mesures incitatives et de meilleures conditions de travail afin qu’ils ne soient pas tentés de s’expatrier. Il invite les institutions financières internationales et régionales à assouplir les dispositions restrictives comme les plafonds en matière de recrutement pour la santé publique et demande à l’OMS d’accélérer les négociations en vue d’un code de pratiques applicable au recrutement international des personnels de santé.

Selon l’OMS, il faudrait plus de quatre millions de personnels soignants supplémentaires dans le monde et plus de 57 pays sont confrontés à une pénurie aiguë d’effectifs. L’Afrique subsaharienne est particulièrement touchée par cette crise puisqu’il lui en manque un million.

Pénurie de personnel

L’OMS estime qu’à l’échelle mondiale, il y a une pénurie de personnel de santé de 4,2 millions de personnes. Cette pénurie remet en cause la mise en œuvre d’interventions essentielles pour la survie, comme les vaccinations pour les enfants, les services travaillant pour une grossesse à moindre risque et l’accouchement, l’accès au traitement pour le Sida, la tuberculose et le paludisme. Le résultat en est des souffrances inutiles et des morts qui auraient pu être évitées.
Sans une action rapide, la situation empirera et les systèmes de santé s’affaibliront davantage. Avec la croissance démographique qui se poursuit dans les pays en développement et le vieillissement de la population dans les pays développés, la demande de services de santé est en augmentation pratiquement partout. L’Alliance mondiale pour les personnels de santé, hébergée et administrée par l’OMS, est un partenariat qui se consacre à la recherche et à la mise en œuvre de solutions à la crise des personnels de santé.

Depuis son lancement en 2006, l’Alliance réunit des experts, des dirigeants politiques, la Société civile et des personnels de santé pour s’attaquer aux difficultés complexes que sont la migration de la main d’œuvre des pays en développement vers les pays plus développés, les obstacles à la formation des personnels, le financement des ressources humaines pour la santé, des actions de plaidoyer et de la recherche de solutions sur le long terme.

Par REGINE KIALA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !