Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Un vaccin contre Ebola dans quatre ans - 29/03/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un vaccin contre l’Ebola pourrait voir le jour dans «quatre, cinq ou six ans», ont estimé des scientifiques réunis de mercredi à vendredi à Libreville pour le quatrième congrès international sur les virus Ebola et Marburg. «La technologie semble être là. C’est une question de temps. Maintenant de là où nous sommes jusqu’au vaccin autorisé, cela peut prendre quatre, cinq, six ans», a affirmé à l’AFP Thomas Geisbert, chercheur américain qui travaille sur le sujet. Depuis la découverte des fièvres hémorragiques, «tout le monde voulait un vaccin.

On a cherché, cherché, échoué, échoué... et finalement en 2000, on a réussi à avoir des plates-formes qui marchaient», a expliqué le Dr Geisbert, un des spécialistes les plus réputés du domaine. «Le vaccin ne nécessite qu’une seule injection et avec cette seule injection sur un singe, on peut ensuite le mettre en contact avec de très hautes doses d’Ebola. Il fonctionne un peu comme le vaccin antirabique (contre la rage): tu n’es pas vacciné, mais si tu es exposé, on te vaccine comme traitement.

Nous utilisons ce traitement avec les singes et cela marche très bien», a-t-il poursuivi. «L’expérience m’a appris qu’il faut du temps pour passer de l’idée ou du concept que nous avons à une seringue remplie d’un vaccin pour l’homme », a-t-il toutefois nuancé. Le congrès, qui se tient pour la première fois sur le continent africain, regroupe une centaine de spécialistes venant du monde entier. Le virus Ebola est apparu pour la première fois en 1976 au Zaïre et au Soudan. Des épidémies sporadiques ont ensuite éclaté au Congo, au Gabon, en Côte d’Ivoire et en Ouganda. Les personnes touchées développent une fièvre hémorragique, pour laquelle il n’existe aucun traitement et qui tue dans 50 à 90% des cas.

Par REGINE KIALA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !