Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Bientôt un vaccin contre l’hypertension - 23/04/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Du nouveau pour le milliard de personnes traités pour l’hypertension dans le monde : un vaccin vient d’être mis au point. Les tests sur l’homme sont promoteurs. Il soigne mais ne prévient pas la maladie responsable d’accidents cardio-vasculaires. On dit d’elle que c’est l’une des maladies du siècle. Dans le monde, 1 milliard de personnes sont traités contre l’hypertension artérielle (qui correspond à la pression du sang dans les artères). Un traitement certes efficace, mais contraignant puisqu’il doit être pris quotidiennement et, la plupart du temps, à vie. L’annonce de la mise au point d’un vaccin thérapeutique, actuellement testé sur l’homme en Suisse, représente pour eux un énorme soulagement car il suffirait d’un nombre limité d’injections par an pour se soigner.

D’autant que les résultats qui viennent d’être publiés dans la revue médicale britannique « The Lancet » sont plutôt prometteurs : une baisse significative de la tension a été observée, particulièrement le matin au réveil, le moment le plus propice aux accidents cardio-vasculaires chez ces patients. L’idée des chercheurs de la société Cytos Biotechnology, à l’origine de cette découverte, est d’obliger le système immunitaire du malade à bloquer une molécule, -l’angiotensine II-, qui, par son rôle vasoconstricteur, est responsable de la pression sanguine.

« Utiliser notre propre système immunitaire »

Ce vaccin en phase d’essai clinique-il ne devrait pas être disponible avant cinq ans-(sur 72 « cobayes ») s’est révélé être bien toléré, surtout chez les hypertendus légers. Mais, à la lecture de cette étude, on observe que l’on obtient l’effet équivalent à la prise d’un cachet par jour, or, la majorité des patients (près de 66%) a besoin de deux, voire de trois cachets par jour. C’est là où le bât blesse. Et puis, on attendrait d’un tel vaccin qu’il prévienne de l’hypertension…Là, il ne fait que traiter des gens hypertendus.

Les suisses et les anglais sont en pointe dans cette recherche. Cette concurrence acharnée pour attraper la manne constituée par le 1milliard d’hypertendus dans le monde symbolise les nouvelles orientations de la recherche : étendre l’utilisation des vaccins aux maladies chroniques les plus répandues à l’heure actuelle. « Notre étude, confirme le docteur Martin Bachmann, le directeur scientifique de Cytos Biotechnology, est le résultat de nos efforts en recherche fondamentale et appliquée pour utiliser notre propre système immunitaire afin de nous protéger non seulement des maladies infectieuses, mais aussi de maladies chroniques comme l’hypertension. »

Ces dernières années ont ainsi été testé des vaccins contre l’obésité (élaboré puis abandonné par Cytos en 2005, mais testé depuis par des Américains sur des rats, il réussit à fabriquer des anticorps contre l’hormone qui favorise la prise de poids), contre le tabagisme (au moins quatre sociétés l’expérimentent en tentant de neutraliser l’action de la nicotine), ou encore contre Alzheimer (abandonné en 2002 après des cas d’encéphalites, il fait de nouveau l’objet de recherche).

Par Véron-Clément Kongo

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !