Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Campagne de dépistage volontaire et gratuit des maladies non transmissibles - 13/05/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le service de néphrologie des Cliniques Universitaires de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), a organisé, le jeudi 8 mai 2008, la troisième journée de la campagne de dépistage volontaire et gratuit de l’hypertension artérielle, diabète, obésité et maladies du rein. Cette campagne a été organisée sur six sites à travers la ville-province de Kinshasa, notamment au Rond-point Ngaba (Centre médical El Rapha Clinic), Clinique universitaire de l’UNIKIN. Palais du peuple (pour les députés), à Kintambo (paroisse CBCO), à Matonge/Kalamu (paroisse Saint Joseph) et à Kimbanseke (paroisse Saint Boniface).

Pour le prof. Nazaire Nseka Mangala, néphrologue, ces maladies qui sont coûteuses pour leur traitement, même dans des pays organisés, posent souvent des complications sur la vie humaine, surtout dans des pays en voie de développement. Ces maladies, souligne le prof. Nazaire Nseka, rongent silencieusement la santé humaine et elles ne se découvrent qu’à un stade avancé.

Le prof. Nazaire Nseka a fait savoir aussi que la plupart de personnes qui portent les symptômes desdites maladies ne se présentent aux Cliniques universitaires qu’à l’état critique. Ce qui explique le taux élevé de mortalité des personnes atteintes de maladies non transmissibles.

Ainsi, a insisté le néphrologue congolais, il faut agir en amont grâce au système de détection précoce de ces maladies et à la prévention. Le traitement est gratuit pour toutes les personnes atteintes d’une de ces maladies après le dépistage.

L’appel est ainsi lancé à la population kinoise de se faire dépister à la prochaine campagne qui est prévue pour le 15 mai 2008 sur les sites précités.

Par Godard Mabokoy

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !