Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

La RDC et le Congo en campagne de vaccination synchronisée contre le poliovirus - 16/05/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La République démocratique du Congo et le Congo-Brazzaville s’unissent pour bouter hors de leurs frontières, le poliovirus sauvage. C’est dans ce cadre qu’ils organisent, du 15 au 17 mai 2008, une campagne de vaccination contre le poliovirus couplée de la supplémentation en vitamine et du déparasitage des enfants au Mebendazole.

Cette campagne fait suite à un appel de l’OMS à la RCA et au Congo-Brazza de se joindre à la RDC pour synchroniser leurs campagnes. Cela, après la découverte d’un cas de poliovirus sauvage à Bangui. Le Congo-Brazzaville l’a accepté volontiers. Mais pour des raisons de conflits de calendrier, la RCA ne pourra harmoniser ses dates avec la RDC qu’au mois de juin.

En RDC, la tribune de la maison communale de Barumbu a servi de cadre à la cérémonie solennelle de lancement de la campagne par le ministre de Santé, Dr Victor Makwenge Kaput.

La cérémonie s’est déroulée en présence de différents partenaires à la lutte dont l’OMS, le Rotary Club, l’ambassade du Japon, l’USAID et l’Unicef. La campagne couvre 263 zones de santé dans neuf de onze provinces de la RDC en ciblant un total de 6.791.158 enfants âgés de 0 à 59 mois pour la vaccination contre la polio dont 6.476.463 enfants âgés de 6 mois à 59 mois seront supplémentés en vitamine A et 5.353.876 enfants âgés de 12 à 59 seront déparasités au Mebendazole. La campagne se déroule de porte-à-porte à Kinshasa, au Bas-Congo, au Bandundu, à l’Equateur, au Katanga, à la province Orientale, au Maniema ainsi qu’au Nord et au Sud-Kivu.

Engagement mondial

Dans son discours, lu par le président du Comité inter agences de lutte contre la polio, le représentant de l’OMS, Jean-Baptiste Roungou a, au nom de tous les partenaires, rappelé que l’éradication de la polio est un engagement de la communauté mondiale sur l’initiative de Rotary international. Cet engagement a été entériné en 1988 par l’Assemblée mondiale de la santé

Il a saisi l’occasion pour souligner des progrès réalisés depuis le lancement de la croisade contre la polio. En effet, a-t-il indiqué, dans le monde, seuls trois pays sont encore endémiques, à savoir le Pakistan, l’Inde et le Nigeria.

Il a également souligné la réintroduction du poliovirus sauvage dans certains pays dont la RDC. Jean-Baptiste Roungou a noté que des cas ont été notifiés en RDC et malgré la multiplicité des campagnes de riposte organisées depuis la réapparition, le virus continue à circuler au pays.

« Au mois de février 2006, 56 cas ont été notifiés dans six provinces. Deux cas ont déjà été notifiés aux mois de février et mars de cette année », a-t-il précisé en soulignant que la notification récente d’un cas dans la province du Nord-Kivu fait craindre son installation durable dans cette région où certains espaces ne sont pas accessibles aux équipes de vaccination. Il a aussi rappelé que l’éradication de la polio sous-entend qu’aucun pays au monde n’abrite en son sein le poliovirus. « C’est de la responsabilité de chaque pays de mener à bout le combat et cela dans les délais fixés par la communauté mondiale. Tout retard par rapport à ces délais augmente inutilement les coûts de la lutte », a-t-il martelé en affirmant que l’objectif pour l’an 2008 est d’arrêter la circulation du poliovirus.

Le ministre de la Santé et des autorités présentes à la cérémonie, ont procédé à la vaccination symbolique des enfants dans une parcelle mitoyenne à la maison communale de Barumbu

Par Raymonde Senga Kosi

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !