Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Apport des Phytomédicaments dans la prise en charge du Sida - 04/07/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le 2 juillet dernier, Médical groupe a organisé une conférence-débat sur l’apport des phytomédicaments dans la prise en charge du Sida. A cette occasion, le docteur en médecine Edward Verhaeren a présenté le produit phytexponent. Selon lui, c’est un médicament entièrement composé sur base des plantes. Il fait preuve d’efficacité dans le traitement de toute une série de maladies qui impliquent des virus et des bactéries. Pour le docteur en pharmacie et licencié en chimie, l’étude qui avait été faite par Aver avait pour but d’évaluer l’effet de phytexponent sur les personnes atteintes du Sida à un stade avancé.

Deux paramètres ont été utilisés pour évaluer la situation biochimique des patients, à savoir le comptage des cellules CD4 et la charge virale présente dans le sang exprimée en unités logarithmiques. Cependant, note l’étude, on s’est rapidement aperçu que ces paramètres ne reflètent pas tout à fait l’état clinique du patient. Par ailleurs, les patients reprennent du poids, le travail, alors que ces facteurs ne se reflètent pas toujours dans les résultats obtenus en laboratoire. Ce médicament est officiellement enregistré au patient qui suit un traitement allopathique anti-VIH. Et le patient doit se faire suivre par un médecin. Auparavant, le directeur général de Médical group en RDC, François Pongo-Okako, avait fait savoir que Phytexponent amorce un processus de destruction créatrice. Cette journée a été aussi caractérisée par des témoignages des représentants d’autres pays et échanges d’expériences sur l’efficacité de ce produit.

Par REGINE KIALA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !