Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Equateur : assainissement à l’hôpital général de référence de Lisala - 24/07/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une quarantaine d’infirmiers et autres agents paramédicaux de l’hôpital général de référence de Lisala ont été remerciés, sans aucune raison, selon eux, après la signature par leur administration d’un contrat de partenariat avec le PARSS, Projet d’appui et de réhabilitation du système de santé. Le médecin chef de district de la Mongala, solidaire avec ces agents, dit avoir cassé la décision, rapporte radiookapi.net. Mais le personnel concerné continue à tourner les pouces.

La nouvelle mise en place publiée par l’administration de l’hôpital général de référence n’a repris qu’une soixantaine de noms sur la centaine que comptait cette structure médicale. Parmi les agents non repris dans cette mise en place, des infirmiers qui totalisent 10 à 30 ans de service. Le chef du projet PARSS Lisala déclare pourtant qu’ils n’y sont pour rien. D’après lui, le personnel repris a été retenu sur base des critères sélectifs de qualification. Affirmation confirmée par le médecin directeur de cet hôpital, Dr Bobo Ntumba. De son côté, le médecin chef de district de la Mongala déplore cette situation. Celle-ci s’est produite, dit-il, alors qu’il était en mission. Il estime que le licenciement d’une partie du personnel de l’hôpital général de référence de Lisala n’a pas respecté la procédure exigée par le statut de la Fonction publique. Pour lui, ni le PARSS ni l’administration de l’hôpital n’ont le droit de remercier ces agents.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !