Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

46 médecins et pharmaciens en formation à Bunia - 29/08/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Des médecins et pharmaciens venus de Beni, au Nord-Kivu, de Kisangani et d’Isiro, dans la province Orientale sont en formation depuis lundi à Bunia, dans le district de l’Ituri. Ils apprennent les techniques de gestion rationnelle des médicaments afin d’éviter les conséquences néfastes dues souvent à des ruptures des stocks, rapporte radiookapi.net. La formation est organisée à la suite d’un constat : plusieurs structures médicales de la province Orientale et du Nord-Kivu sont souvent confrontées à des ruptures de stocks en médicaments. Tout simplement par manque de bon management de la part de leurs gestionnaires.

Le constat a été fait par Cordaid, une ONG internationale et Caritas-Développement Congo à l’issue d’une enquête menée en avril dernier dans ces structures médicales qu’elle appuie en médicaments. Thérèse Tshitende, point focal de Caritas-développement Congo, chargé du VIH/Sida explique : « Dans une contrée, quand il y a une épidémie, et qu’on a une rupture de stock, on a une perte en vies humaines. Et par rapport à des grandes maladies comme le VIH, comme la tuberculose, nous pouvons développer des grandes résistances dans la population, et ces résistances sont difficiles à prendre en charge. Evidement, il y a quelques difficultés, par exemple, les outils de gestion que le ministère de la Santé a élaboré. On ne les trouve pas dans certaines structures. C’est très grave ! Parce que quand vous n’avez pas d’outils, comment est-ce que vous allez maîtriser vos données. Parce que c’est à partir de ces données que l’on peut calculer la consommation moyenne mensuelle. »

Par NADINE KAVIRA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !