Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Grève des médecins : la situation demeure préoccupante - 04/09/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La situation reste préoccupante dans les institutions hospitalières publiques de la RDC depuis l’observation du mot d’ordre de grève lancé par le Syndicat national des médecins, Synamed, il y a plus de trois semaines. Un tour des hôpitaux de Kinshasa suffit pour s’en rendre compte. En dépit de la promesse gouvernementale de déverser plus de quatre milliards de francs congolais dans l’enveloppe destinée à la paie et aux avantages sociaux des médecins, rien de concret n’a suivi cette belle et flatteuse déclaration.

Raison pour laquelle, le service minimum continue à être observé avec tout ce que cela comporte comme inconvénients dans le tri des dossiers aux urgences et exigences de certains vieux cas internés.

Un des responsables d’un des grands hôpitaux de Kinshasa ayant requis l’anonymat s’est exprimé en ces termes : « Jusqu’à présent, aucun médecin n’a touché à cette fameuse enveloppe. Le service minimum continue à être assuré. Mais ce service n’est pas de nature à arranger les choses quand on se retrouve devant de nombreux cas. C’est la population qui paie le prix. »

Quant aux informations faisant état de distribution de lopins de terre à N’Sele aux médecins , dans le cadre des avantages sociaux susceptibles d’atténuer la souffrance du corps médical, ce même responsable a réagi : «Qu’on cesse de faire de l’amalgame. Comment un projet initié par l’Inspection provinciale de la Santé pour les agents de l’Etat oeuvrant dans le secteur de la santé (médecins, infirmiers et paramédicaux) qui le désirent et qui en ont les moyens peut, présentement être imputé au gouvernement qui n’en connaît ni les tenants ni les aboutissants ?»

« Si la situation est telle qu’elle se présente à Kinshasa, qu’en serait-il de l’arrière pays ? », s’interrogent les observateurs avertis.

Le gouvernement est donc invité à prendre ses responsabilités, même si le front social gronde de partout.

Pour évaluer la situation, nous avons cherché en vain à joindre un des responsables du Synamed/Kinshasa. Ce n’est que partie remise.

Par Hilaire kayembe

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !