Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

28 septembre : Journée mondiale du cœur et de la rage - 19/09/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les maladies cardiovasculaires-cardiopathies et accidents vasculaires cérébraux– qui font 17,5 millions de victimes chaque année, sont la première cause de mortalité dans le monde. La Journée mondiale du coeur, organisée le 28 septembre de chaque année, a pour but de mieux faire connaître au grand public les facteurs de risque de ces maladies et les moyens de les combattre, par exemple en surveillant son poids et en faisant régulièrement de l’exercice. En partenariat avec l’OMS, la Fédération mondiale du Coeur organise des activités dans plus de cent pays: bilans de santé, marches, courses et séances de fitness, conférences publiques, spectacles, réunions scientifiques, expositions, concerts, festivités et tournois sportifs.

Quant à la a Journée mondiale de la rage, organisée également le 28 septembre, elle a pour but de mieux faire connaître les effets de la rage chez l’homme et l’animal, les mesures de prévention qui existent et les moyens d’éliminer la rage humaine en axant la lutte sur les réservoirs animaux. Les partenaires de cette journée – l’Alliance for Rabies Control et les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis d’Amérique – estiment à 55 000 le nombre annuel de décès dus à la rage – soit un décès toutes les dix minutes en moyenne. Il existe des vaccins sûrs et efficaces, à administrer après une morsure par un animal susceptible d’être enragé, mais qui en raison de leur coût ne sont encore que peu utilisés dans les pays en développement.

Par NADINE KAVIRA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !