Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Les médecins directeurs des BDOM et SPS en formation - 06/02/2009 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Du 4 au 6 février 2009, il se tient au centre Lassallien de Kinshasa, dans la commune de Kintambo, une formation des formateurs de prestataires dans la prise en charge du paludisme. Organisée par Caritas-Développement Congo à travers son réseau de Service de Promotion de la Santé (SPS) dans les Bureaux Diocésains des Oeuvres Médicales (BDOM), cette formation se fixe comme objectif majeur la contribution à la réduction du taux de morbi-mortalité dans les diocèses de la RDC. Elle veut aussi contribuer au renforcement des capacités de prise en charge du paludisme par les structures sanitaires diocésaines.

Le choix porté sur les médecins directeurs des BDOM et SPS vise à renforcer les capacités du personnel soignant en rendant disponibles les intrants ainsi que la vulgarisation de la politique nationale.

Car selon les organisateurs, ces médecins ne bénéficient jusqu’ici d’aucun appui par rapport à la lutte contre cette endémie alors que l’incidence est très importance.

Pour le Dr Aimé Tibamwenda, coordonnateur ai SPS et chargé du renforcement des capacités, cette formation est motivée au regard du plan d’actions que s’est fixée l’église, à savoir la lutte contre les maladies endémiques.

Au cours de la première journée, les participants ont pu noter qu’un bon vecteur du paludisme se caractérise par l’anthropophilie et la longévité. Cependant, la résistance de cette maladie chez certains patients est causée par plusieurs facteurs comme la moindre sensibilité des parasites, la mauvaise qualité des médicaments ainsi que la concentration sub-optimale du médicament.

A l’issue de cette formation, Caritas-Developpement Congo veut voir être renforcées les capacités de ces 11 médecins directeurs des BDOM et deux médecins du SPS dans le diagnostic et la prise en charge du paludisme simple et aigu. En plus, maîtriser et mettre en application le protocole de prise en charge du paludisme dans les formations sanitaires des BDOM.

Yves Kadima

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !