Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Kasaï Occidental : fin de l’épidémie d’Ebola - 19/02/2009 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Lundi 16 février 2008, le ministre de la Santé a annoncé la fin de l’épidémie d’Ebola survenue dans les zones de santé de Mweka et de Luebo. A cette occasion, il a appelé au renforcement de la surveillance épidémiologique pour éviter la récurrence. La fin de l’épidémie de fièvre à virus d’Ebola survenue depuis le mois de novembre 2008 dans les zones de santé de Mweka et de Luebo au Kasaï Occidental a été annoncée au cours d’un point de presse tenu par le ministre de la Santé, Mwami Mopipi, dans la salle des réunions de son ministère.

Et ce, en présence du représentant de l’OMS, du responsable de l’INRB et d’autres partenaires qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour vaincre cette épidémie. Mwami Mopipi a fait savoir que la maladie a occasionné 32 cas et 15 décès, soit une létalité de 46%. Il a affirmé qu’actuellement l’épidémie est contrôlée. « Le dernier cas confirmé est décédé le 1er janvier 2009. Les dispositions de surveillance renforcées mises en place pendant une période de 42 jours - qui correspond à deux fois le temps d’incubation de la maladie, conformément aux recommandations de l’OMS - ont pris fin à la date du 12 février sans qu’un autre cas nouveau ne soit enregistré », a-t-il souligné pour justifier la nouvelle.

Au nom du gouvernement, le ministre Mwami Mopipi a remercié de vive voix les équipes nationales et internationales, ainsi que tous les partenaires qui ont participé à la gestion de cette épidémie.

La fin de l’épidémie est aujourd’hui un motif de joie, mais des dispositions doivent être prises pour éviter une autre résurgence de la maladie dans l’avenir. « Nous travaillons suffisamment dans l’avenir au renforcement de notre système de santé et de surveillance épidémiologique, pour prévenir la récurrence de ces épidémies dans la contrée et le reste du pays », a-t-il rassuré.

A ce sujet, le ministre a insisté sur le respect des mesures d’hygiène qui doivent être de mise dans les territoires touchés par la maladie et ailleurs à travers le pays.

Parmi ces mesures, il a noté le lavage des mains, la consommation d’une eau potable, et la non consommation des gibiers dont on ne connaît pas les conditions dans lesquelles ils sont morts. Pour que la sensibilisation au respect des mesures d’hygiène atteigne un grand nombre de la population, il a souligné qu’il faut que les acteurs de terrains soient dotés des moyens nécessaires pour y parvenir.

Les partenaires sont ainsi interpellés pour accompagner le pays dans cette démarche.

Par Raymonde Senga Kosi

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !