Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Bas-Congo : Les gynécologues inquiets du taux élevé de mortalité maternelle - 26/02/2009 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Taux élevé de mortalité maternelle dans la province du Bas-Congo : voilà le constat fait par les gynécologues de différentes formations médicales de cette province. La santé de la femme congolaise vivant dans le milieu urbano-rural et attendant famille préoccupe les gynécologues de différentes formations hospitalières - tant publiques que privées - de la ville de Matadi, chef-lieu de la province du Bas-Congo.

En effet, profitant de la présence à Matadi de certains médecins inspecteurs urbains des districts ruraux et des zones de santé rurales, le journal Le Potentiel les a approchés. Ensemble, ils ont abordé les problèmes liés à la gynéco-obstétricale. Selon les médecins, la bonne santé de la femme enceinte dépend du respect de sa part des recommandations du médecin.

En ce qui concerne la mortalité maternelle prématurée de femme enceinte, les médecins ont fait observer que dans certains centres de santé de référence, les rapports de certains gynécologues attestent le taux élevé de mortalité maternelle. A l’origine, les hémorragies post-partum, les complications à l’accouchement, les maladies infectieuses, le VIH/Sida, les septicémies, l’éclampsie, le paludisme grave, l’hypertension artérielle, le diabète, les cancers du sein, du col utérin …, les fistules vésico-vaginales et le prolapsus utérin. Ajouter à cela la négligence de certains femmes et jeunes filles qui ne respectent pas les jours des visites prénatales. A titre illustratif, elles vont à l’hôpital au moment où la maladie s’aggrave.

Que déplore-t-on ?

Autres sources de décès des femmes et des jeunes filles enceintes : les violences faites à leur endroit, la consommation de mixtures indigènes abortives achetées au marché ou chez les tradi-praticiens et les pratiques consistant à introduire elles-mêmes dans le col des tiges appelées communément « motonga » en vue de perforer la poche des eaux et favoriser l’expulsion de l’embryon, l’emploi de médicaments comme la quinine, la chloroquine, le syntocinon, la méthergine, les prostaglandines et leurs dérivés.

En ce qui concerne les grossesses gémellaires, il a toujours été conseillé d’éviter d’allonger le délai entre les deux naissances au-delà de vingt minutes afin d’éviter la mort du deuxième jumeau.

Dans le cas d’espèce, le médecin gynécologue, secondé par les aides accoucheuses ou infirmières, prendra soin d’éviter également les manœuvres non maîtrisées comme la grande extraction et pratiquer une césarienne en cas de présentation transversale du deuxième jumeau.

Au sujet de la santé de reproduction de l’adolescent et du planning familial, les gynécologues des formations hospitalières et centres de santé de référence et ceux des polycliniques ont toujours déploré les rapports sexuels et les méthodes contraceptives pour les adolescents, sans en appréhender les risques.

A ce propos, certains médecins inspecteurs urbains et de districts s’organisent chacun dans son rayon d’action à vulgariser l’éducation sexuelle dans les écoles, les médias et les associations, les ONG et les Eglises.

Par WASHINGTON

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !