Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Kimbanseke : un nouveau centre de santé opérationnel au quartier Esanga - 06/04/2009 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Coopération technique belge (CTB), à travers son Programme d’appui aux initiatives de développement communautaire (PAIDECO), a procédé le vendredi 03 avril 2009, à l’inauguration d’un centre santé au quartier Esanga, dans la commune de Kimbanseke. Une œuvre à caractère communautaire, financé par la CTB. Un premier né dans le domaine de la santé à Kimbanseke, dans le cadre du Paideco. Durée des travaux : deux ans, pour un coût total de 60.000 d’euros. Le centre dispose de deux bâtiments et environ 12 lits pour les malades.

La construction de ce centre est la première structure de premier échelon appartenant à l’Etat. En dehors du centre de santé de référence Pierre Fokom. La zone de santé Esanga est l’une de trente-cinq que compte la ville de Kinshasa.

Dans son mot de circonstance, le médecin chef de zone de santé a émis le vœu de voir cet édifice être géré et utilisé d’une manière rationnelle. « La politique sanitaire nationale vise à assurer l’accès du peuple congolais à une vie saine, lui permettant d’être socialement et économiquement productif », a-t-il indiqué.

Le ministre provincial de la santé, Clément Kokolo Tati-di- Mayeyi, a fait remarquer que l’implantation de ce centre va contribuer, à coup sûr, à la prise en charge de la population du quartier Esanga et ses environs. Il a émis le vœu de voir le centre de santé dispenser des soins de santé de qualité à toute la population de Kimbanseke. Clément Kokolo a insisté sur le dépistage précoce et obligatoire des hémoglobinopathies S. Non seulement pour la prise en charge, mais aussi et surtout pour la prise de conscience par les victimes. Question de prendre des précautions, afin d’éviter l’accroissement du taux de prévalence de la maladie.

La population de Kimbanseke, premier bénéficiaire de ce centre s’est dite satisfaite de l’initiative prise par la CTB. « En inaugurant ce centre de santé, on a résolu un problème très capital. Celui de la santé publique. Nous n’aurons plus à parcourir de distances pour nous faire soigner », a confié Espérance, une habitante de Kimbanseke.

Il faut noter que la construction de ce centre a pris plus de temps que celui prévu par le service technique. Selon les techniciens de la CTB, le retard a été causé par l’absence de la contribution locale.

Par ailleurs, les voies d’accès au centre de santé Esanga sont dans un état très délabré. La population en appelle à la rationalité du gouvernement pour la réhabilitation des routes. Ce qui permettra aux habitants d’accéder facilement au dispensaire.

Par Richard ngapi

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !