Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Plus d’un milliard de personnes atteintes des maladies tropicales négligées - 29/04/2009 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Plus d’un milliard de personnes sont atteintes d’une ou plusieurs maladies tropicales négligées. Ces maladies sont dites négligées car, en grande partie éliminées ailleurs et donc souvent oubliées. Elles persistent exclusivement dans les communautés les plus pauvres et les plus marginalisées.

L’Organisation mondiale de la santé recense actuellement 14 maladies tropicales négligées, qu’il est possible de prévenir ou d’éliminer pour la plupart. Elles sévissent là où l’on ne dispose, ni d’eau salubre, ni de moyens d’assainissement satisfaisants et où l’accès aux soins de santé est limité.

Malgré les terribles souffrances et les incapacités permanentes qu’elles provoquent, elles sont souvent moins visibles que d’autres maladies et reçoivent peu d’attention.

Les maladies tropicales négligées ne se propagent pas facilement. Elles sont principalement concentrées dans des endroits extrêmement pauvres – zones rurales reculées, bidonvilles ou zones de conflit – et se développent dans les milieux en voie d’appauvrissement. Les personnes qui en souffrent sont pauvres et ont peu de poids politique.

Pour certaines maladies tropicales négligées, il existe des tests de diagnostic simples qui ne coûtent que quatre centimes de dollar pièce. Pour les autres, les moyens de diagnostic existants exigent un personnel qualifié et une hospitalisation. Souvent, les habitants de régions reculées tombent malades ou décèdent avant même que la maladie ait pu être diagnostiquée.

Les maladies tropicales négligées peuvent avoir d’énormes conséquences économiques. Les populations ont fui des vallées fluviales fertiles infestées par les simulies pour s’installer dans des régions moins productives.

Certaines maladies tropicales négligées peuvent être traitées à l’aide de médicaments sûrs et bon marché (certains ne coûtent que deux centimes de dollar par comprimé), parfois même gratuits.

Ils peuvent être administrés par des personnes n’ayant pas de connaissances médicales, par exemple des enseignants, ou par des agents de santé communautaires bénévoles. Pour d’autres maladies, les médicaments sont anciens, toxiques, coûteux et manquent bien souvent. Ils peuvent même s’avérer mortels s’ils sont mal administrés. Lorsqu’on dispose des médicaments et des services appropriés, on obtient de bons résultats.

Les maladies tropicales négligées sont maintenant à l’ordre du jour de la communauté internationale. Les succès remportés à ce jour prouvent que les interventions sont techniquement réalisables et peuvent être mises en oeuvre immédiatement, et qu’elles sont visiblement efficaces pour un coût très raisonnable. Ils montrent que les programmes de lutte contre les maladies tropicales négligées peuvent et doivent être rapidement étendus.

Par REGINE KIALA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !