Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

40 médecins de Kinshasa à l’école de la prise en charge médicale des drépanocytaires - 12/05/2009 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Deux professeurs belges ont animé, vendredi 8 Mai 2009 au Centre de formation et d’appui sanitaire (CEFA) situé dans la commune de Mont Ngafula, une formation à l’intention de 40 médecins de Kinshasa dont la majorité était constituée des pédiatres. Il s’agit des professeurs Béatrice Glubis de l’Université libre de Bruxelles et Marie-Françoise Dresse de l’Université de Liège qui ont développé le thème, «Prise en charge médicale des patients drépanocytaires». Cette rencontre se situe dans le cadre du projet «Recherche en chimie hématologique et lutte contre la drépanocytose».

Ce projet est mis en œuvre grâce au partenariat entre l’Université de Kinshasa, l’Université libre de Bruxelles (ULB) et le Programme national de lutte contre la drépanocytose. Plusieurs points ont été abordés par les deux experts belges, notamment les maladies héréditaires, congénitales et métaboliques, les modes de traitement, le diagnostic et la prévention de la drépanocytose, communément appelée anémie SS. Dans l’après-midi, une séance de concertation a eu lieu entre l’équipe belge et les délégués des associations de lutte contre la drépanocytose de Kinshasa.

Dans sa conclusion, le Dr Glubis a estimé que l’implantation d’un dépistage néonatal est possible en RDC, avec le soutien des autorités en charge de la santé. Il en est de même avec l’implantation d’un programme de prise en charge et de suivi. Interrogée par la presse, elle a insisté sur la prise en charge de l’enfant dès la naissance. Elle a recommandé aux parents de prodiguer des conseils simples à l’enfant malade de la drépanocytose, de l’aimer et de ne pas l’exclure de la famille ou de la société. Pour le Dr Dresse, les parents doivent éviter au malade des crises qui sont souvent très atroces.

Le patient doit être bien nourri et éviter de s’exposer à la grande chaleur, ni à une température trop basse. Il doit observer les règles d’hygiène et éviter des infections telle que la malaria.

Selon elle, si la prévention, la prise en charge et le suivi sont respectés, le patient peut atteindre l’âge adulte comme beaucoup d’autres. Le mot de bienvenue avait été prononcé par le Dr Léon Tshilolo, responsable du CEFA.

Par Stephane Etinga

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !