Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Santé de la reproduction : une augmentation du taux - 29/06/2006 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La santé de la reproduction en RDC est caractérisée par une augmentation du taux de mortalité maternelle qui est passé d’une moyenne nationale de 870 en 1995 à 1827 pour 100.000 naissances vivantes en 1998. C’est ce qui ressort de la feuille de route pour accélérer la réduction de la mortalité maternelle et néo-natale en RDC présentée à l’occasion des journées d’informations organisées les 22 et 23 juin 2006 à Kinshasa à l’intention des ONG de santé de terrain et des professionnels des médias regroupés au sein de l’Association des communications en santé (ACSA).

Selon ce document exploité par l’ACP, la mortalité périnatale est de 80%, la chute de la prévalence est de contraceptive est de 15% en 1987 à 4,6% en 1998, les avortements provoqués souvent mortels affectant 30% des adolescents et une prévalence du VIH estimée à 5% avec des pointes à Matadi (10%), à Goma et Lubumbashi (20%).
Les principaux facteurs des décès maternels, note l’ACP, sont notamment le processus lié à trois retards dans la décision de recourir aux soins adéquats au moment opportun. Ces trois facteurs sont combinés aux grossesses précoces (20 ans), tardives (plus de 35 ans) trop rapprochées et nombreuses. Les efforts devant réduire la mortalité maternelle et néonatale en RDC, indique la feuille de route, rencontrent certains obstacles tels que l’insuffisance d’engagement national et d’appui financier, la pauvreté grandissante, en particulier parmi les femmes, et le manque d’accessibilité de disponibilité et d’utilisation des soins de qualité.

Il s’agit aussi de la faible implication des communautés dans les activités de santé de reproduction, des pratiques et croyances socio-culturelles néfastes et du faible système de référence spécialement lors des urgences obstétricales et néo-natales. Les actions menées depuis le lancement de l’initiative maternité sans risque, semblent ne pas avoir donné les résultats escomptés à cause des nombreux défis auxquels sont confrontés les programmes de santé de la mère et du nouveau-né (SMN) dans le pays.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !