Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

En RDC, 90% des malades du Sida n’ont pas accès au traitement - 16/05/2009 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Créée le 10 mai 2007, l’UCOP+ (Union congolaise des organisations des personnes vivant avec le Vih) envisage de multiplier des forces pour la prise en charge des PVV. Pour ce faire, elle place son deuxième anniversaire sous le thème : « Reconnaissance et vigilance »

En marge de la commémoration de son 2ème anniversaire, l’Union congolaise des organisations des personnes vivant avec le Vih (UCOP+) a organisé, le mardi 12 mai 2009, une conférence de presse sous le thème : « Reconnaissance et vigilance ». Reconnaissance parce qu’en 2002, seulement 500 PVV étaient sous ARV. Et aujourd’hui, près de 30 000 PVV sont sous ARV.

C’est ainsi que le Dr Fidèle Benda, secrétaire exécutif de l’UCOP+, a affirmé que, bien que minime, il est toujours important de remercier les partenaires et les autorités de la RDC.

Concernant la vigilance, le Dr Fidèle Benda a fait savoir qu’elle doit régner dans la qualité de la prise en charge, dans les perspectives de passage à l’échelle, mais aussi dans la faible place des PVV dans la prévention. Car, a-t-il relevé, la qualité de la prise en charge des PVV est un défi que le gouvernement doit relever. Très souvent, a-t-il dit, il y a rupture de stock des ARV, le laboratoire est faible et il est difficile d’accéder à l’appui nutritionnel. Fidèle Benda a également révélé que 90% des malades n’ont pas accès aux ARV.

Le président de l’UCOP+, Vital Pene Risasi, a signalé que l’UCOP+ a pour mandat de réunir toutes les organisations des PVV. « Les PVV sont la première barrière entre le Vih et nos familles. Pour ce faire, les PVV sont fortes parce qu’en bonne santé et unies », a déclaré Vital Pene, pour montrer la vision de l’UCOP+. Il a indiqué que son organisation compte plusieurs réalisations : la contribution à l’adoption d’une loi portant protection des droits des PVV et PA, à l’installation et le renforcement des capacités managériales de 11 coordinations provinciales et la participation au processus de pacification stratégique nationale multisectorielle.

A noter que l’UCOP+ a été créée le 10 mai 2007. Elle a pour mission d’améliorer la qualité de vie des PVV par le renforcement des capacités des organisations communautaires des PVV.

Elle est présente dans toutes les provinces de la RDC et est soutenue par le PNMLS, l’ONUSIDA, la GTZ, la CORDAID et le Fonds Mondial, le projet MAP et Christian Aid. L’UCOP+ compte près de 170 organisations et près de 17000 membres actifs.

Par REGINE KIALA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !