Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Les médicaments à un seul principe actif interdits de vente en RD Congo - 30/09/2009 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

« Tous les médicaments contenant un seul principe actif sont interdits de vente en République démocratique du Congo ». C’est ainsi que s’est exprimé le samedi 26 septembre 2009 en la salle paroissiale de Notre-Dame de Fatima, M. Fernand Manga, directeur à la direction de la pharmacie, des médicaments et plantes médicinales du ministère de la Santé publique.

Cette décision, a-t-il précisé, vise à protéger la molécule de dérivé d’antimissinime, avant d’inviter tous les dépôts pharmaceutiques à se conformer à ces consignes. Ce message est destiné à l’assainissement du marché des médicaments où tous les pharmaciens devraient adhérer et faire chorus, d’autant plus qu’un seul doigt ne peut pas laver la figure.

Dans cet ordre d’idées, un atelier de trois jours sera organisé, début octobre 2009, pour réfléchir sur l’assainissement de ce secteur et solliciter l’adhésion d’autres ministères.

Auparavant, le président du conseil régional de l’Ordre des pharmaciens, Faustin Kabeya, avait rappelé à ses collègues, rassemblés pour la circonstance, que la question de l’assainissement du secteur pharmaceutique avait déjà été évoquée, à cause de son importance. D’autant plus que l’assainissement vise à offrir en priorité des médicaments de qualité sûre à la population. Et de renchérir que la qualité sûre veut dire que les médicaments importés, conservés, distribués, dispensés doivent l’être par des personnes compétentes, c’est-à-dire les pharmaciens. Si on n’a pas fermé toutes les pharmacies ouvertes anarchiquement, l’accord s’est dégagé pour la réduction des importateurs distributeurs pour permettre au pharmacien d’être présent à tous les niveaux de contrôle.

La troisième direction du ministère de la Santé publique est l’autorité de régulation du secteur pharmaceutique, d’où sa présence à toutes les étapes surtout au niveau de la délivrance des autorisations d’importations et de mise sur le marché.

Les pharmaciens sont déterminés à voir les choses changer dans le bon sens pour le bien-être du peuple congolais.

F. KAPONGO

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !