Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

L’OMS lance un nouveau traitement contre la trypanosomiase en RDC - 25/11/2009 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La combinaison Nifurtimox-Eflornithine, traitement combiné jugé plus simple, au stade avancé de la trypanosomiase humaine africaine, a été lancée le lundi 23 novembre 2009 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’association Nifurtimox-Eflornithine vient d’être incluse sur la liste de médicaments essentiels de l’OMS pour traiter la trypanosomiase humaine africaine, communément appelée en RDC, maladie du sommeil. Ce, grâce à l’engagement des autorités sanitaires nationales, à travers le Programme national de lutte contre la trypanosomiase humaine africaine (PNLTHA). Ainsi, la RDC est-elle le premier pays à introduire ce nouveau schéma de traitement.

A noter que 75% des cas notifiés dans le monde viennent de ce vaste pays d’Afrique centrale où le traitement de qualité pose encore problème. En 2008, 7.326 cas ont été notifiés, tandis qu’à la fin du premier semestre de 2009, 3.684 nouveaux cas avaient déjà été enregistrés. Les provinces les plus affectées sont: Bandundu, Equateur, Kasaï Occidental, Kasaï Oriental et Kinshasa.

Selon le chargé du Programme contre la maladie du sommeil au siège de l’OMS à Genève, Dr. Pere Simarro, le PNLTHA a joué un rôle décisif dans le développement de cette association. C’est grâce à la forte sensibilisation et à l’étroite collaboration des autorités nationales de santé que la République démocratique du Congo a été le premier pays africain à recevoir cette association de médicaments. Pour l’OMS, cette expérience est appelée à être généralisée dans d’autres pays du continent touchés par la maladie du sommeil.

L’utilisation de cette association facilitera l’accès des malades de différents pays africains au traitement sans lequel la maladie reste très mortelle. Les médicaments sont fournis gratuitement à la suite des accords signés par l’OMS avec les firmes pharmaceutiques.

Dans le but de capitaliser l’expérience de la RDC, l’OMS appuie l’organisation d’une formation technique sur la mise en oeuvre de ce nouveau schéma thérapeutique qui a débuté depuis le lundi 23 novembre 2009 à Kinshasa, avec des participants en provenance du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, de la Guinée, de la Guinée Equatoriale, de la République Centrafricaine, de la République du Congo et du Tchad. Objectif : la réduction de l’impact de la trypanosomiase humaine africaine, qui constitue un problème majeur de santé publique en RDC.

Par Raymonde Senga Kosi

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !