Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6405 - Mai 2017 - pages 263-270

Docteur Heman Kabemba Difficultés diagnostiques de la fièvre typhoïde en milieu urbano-rural congolais. Etude menée à Kalemie, province du Tanganyika (République Démocratique du Congo)noteEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Auteurs : H. Kabemba Bukasa, S. Mukena Tchioni, J. Pungue Kabiswe, D. Ngiele Mposhi, J. Namutarutwa, C. Kasolva Tshinkobo - Congo-Kinshasa


Résumé

Introduction : La fièvre typhoïde est un problème de santé publique qui affecte surtout la population des pays en voie de développement suite aux déficits des mesures d’hygiène. L’objectif de cette étude consistait à déterminer ses modalités diagnostiques.
Patients, matériel et méthodes : C’est une étude rétrospective, descriptive et analytique de 2013 à 2014 à l’hôpital général de référence de Kalemie (RD Congo). Elle concernait les cas diagnostiqués et traités de fièvre typhoïde en médecine interne et pédiatrie.
Résultats : La fréquence des patients chez qui le diagnostic de la fièvre typhoïde a été évoqué représente 3,3% avec 3,0% en pédiatrie et 4,1% en médecine interne. Les enfants étaient les plus affectés, surtout de sexe féminin. La clinique restait dominée par la fièvre, asthénie physique, anorexie, céphalée et troubles digestifs. Le test de Widal-Félix sur plaque a été demandé dans 82,9% avec 70,1% de positivité alors que 17,1% des patients étaient diagnostiqués sur base des arguments cliniques. Il a été noté une forte association diagnostique (traitée) paludisme-fièvre typhoïde (73,8%).
Conclusion : Dans notre série, le diagnostic de la fièvre typhoïde pose de sérieux problèmes liés notamment aux explorations de biologie médicale. Cette dernière devrait contribuer à appuyer la clinique. Les efforts devraient être fournis pour améliorer le diagnostic et prise en charge adéquate des patients, épargnant ainsi au malade des antibiothérapies inutiles.

Summary
Diagnostic difficulties of typhoid fever in urbano-rural Congolese area. Study conducted at Kalemie, province of Tanganyika (Democratic Republic of the Congo)

Introduction: Typhoid fever is a public health problem that mostly affects the population of developing countries due to the deficits hygienic measures. The objective of this study was to determine its diagnostic modalities.
Patients, materials and methods: This is a retrospective, descriptive and analytical study from 2013 to 2014 at General Reference Hospital of Kalemie (DR Congo). It related diagnosed and treated cases for typhoid fever in internal medicine and pediatrics.
Results: Frequency of patients on whom the diagnosis of typhoid fever has been raised is 3.3% with 3.0% in Pediatrics and 4.1% in internal medicine. Children were the most affected, especially female sex. Clinic was dominated by fever, physical asthenia, anorexia, headache and digestive disorders. The Widal-Felix plate test was requested in 82.9% with 70.1% positivity while 17.1% of patients were diagnosed based on clinical grounds. It was noted a strong significant diagnostic association (treated) Malaria - Typhoid fever (73.8%).
Conclusion: In our cases, the diagnosis of typhoid fever poses serious problems especially related to medical biology explorations. The latter should help to support the clinic. Efforts should be made to improve diagnosis and proper care of patients, thus sparing the patient unnecessary antibiotics.

Cet article est actuellement coté note (1,5 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 663 fois, téléchargé 59 fois et évalué 2 fois. 5 commentaires ont été postés à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !