L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Profil épidémiologique et clinique du pied diabétique à l’hôpital général de Kinshasanote

Auteurs : B. LONGO-MBENZA, F. NDUNGO KIDINDA, B. BUASSA-BU-TSUMBU, S. MBUNGU FUELE, D. VANGU NGOMA - Congo-Kinshasa

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5607 - Juillet 2009 - pages 401-409


Résumé

Objectif : Décrire le profil épidémiologique, clinique thérapeutique et évolutif du pied diabétique.
Méthodes : Les diabétiques pris en charge à l’hôpital général de Kinshasa entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2002, ont servi de dénominateur pour estimer le taux de prévalence hospitalière du pied diabétique. Les aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs des patients avec pied diabétiques ont été ensuite décrits.
Résultats : Le pied diabétique a été observé chez 114 patients sur 1349 diabétiques (8,5 %). Les aspects épidémiologiques décrits chez les patients avec pied diabétique étaient les suivants : sex-ratio de 1, niveau socio-économique bas chez 68,2 % des patients, diabète sucré de type 1 chez 26,5 %, diabète sucré de type 2 chez 73,5 %, 34,1 % avec antécédents de diabète sucré dans la famille, 32,9 % avec antécédents personnels des lésions du pied diabétique, 95,1 % avec diabète sucré non-contrôlé, et 61,2 % avec hypertension artérielle. Les facteurs mécaniques chez 9,4 %, les facteurs thermiques chez 2,4 % et infections cutanées chez 8,2 % étaient les facteurs respectifs du risque du pied diabétique. La majorité des patients présentait une plaie des pieds et des orteils. Le pied infectieux était présent chez 9 cas sur 10 contrairement aux types de mal perforant et de pied ischémique qui étaient rares. L’examen bactériologique, la radiographie standard des os du pied, le Doppler artériel, et l’artériographie n’étaient pas réalisés. L’amputation était réalisée chez 20 % des patients.
Conclusion : Le taux de pied diabétique est élevé à l’hôpital général de Kinshasa. L’infection est le type de pied diabétique rapporté dans 9 cas sur 10. La prise en charge du pied diabétique demeure incomplète dans ce contexte socio-économique défavorisé.

Summary

Objective : To describe epidemiological, clinical, therapeutic and progressive profiles of diabetic foot.
Methods : From diabetic patients treated at the General Hospital of Kinshasa between January 1st, 2000 and December 31th, 2002, we estimated hospital-based rates of diabetic foot. Furthermore, epidemiological, clinical, therapeutic and progressive aspects of patients with diabetic foot were characterized.
Results : Out of 1349 diabetic patients, 114 cases of diabetic foot (8.5%) were observed. The following epidemiological features of diabetic foot were reported: sex ratio equal 1, 68.2% patients with lower socio-economic status, 26.5% with diabetes mellitus, type 1, 73.5% with diabetes mellitus type 2, 34.1% with family history of diabetes mellitus, 32.9% with personal history of diabetic foot, uncontrolled diabetes mellitus in 95.1%, and 61.2% hypertensives. Risk factors of diabetic were mechanic in 9.4% patients, thermic in 2.4%, and infectious on skin in 8.2%. The majority had wounds of feet and digits. Among the lesions, the infectious diabetic foot prevailed (90%). Both plantar perforating hurt and ischemic foot were exceptional. Bacteriology, routine radiography of foot bones, peripheral artery Doppler and arteriography were not performed. Amputation was undertaken in 20% of patients.
Conclusion: The rate of diabetic foot is high at the General Hospital of Kinshasa. The infectious diabetic foot is observed in 9 of 10 cases. The management of diabetic foot is rather incomplete in this deprived socio-economic back-ground.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 2187 fois, téléchargé 193 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !