L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine du Maghreb - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine du Maghreb destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 114 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine du Maghreb


English version English version

Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale maghrébine - 32ème annéeMédecine du Maghreb
Revue médicale internationale maghrébine

Pour les professionnels de santé exerçant au Maghreb, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine du Maghreb

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Regard sur la prise en charge de l’insuffisance cardiaque au Maroc. A propos d’une série de 294 patientsnote

Auteurs : A. Benyass, H. Bouzelmat, I. Jaakik, I. Asfalou, A. Bouzerda, A. Chaib, M. Sabry, M. Raissouni, M. Kendoussi, A. Moustaghfir, E. Zbir, A. Hda, MA. Boukili, A. Hamani - Maroc

Publié dans Médecine du Maghreb - N° 187 - Juin 2011 - pages 35-41


Résumé

Objectif : Préciser les particularités épidémiologiques, cliniques et évolutives de l’Insuffisance Cardiaque (IC), dans un centre hospitalier marocain.
Méthode : Etude rétrospective d’une série de 294 patients hospitalisés dans notre formation de janvier 2005 à décembre 2008.
Résultats : L’IC occupe 14% des hospitalisations. La durée moyenne du séjour est de 14 ± 3,1 jours. L’âge moyen est de 58 ± 11,5 ans. Une prédominance masculine est notée avec un ratio H/F = 3,5. Le principal facteur de risque cardio-vasculaire est le tabac (55%) suivi par l’hypertension artérielle (40%) et le diabète (35%). La dyspnée est le symptôme principal rapporté dans 91% des cas. Le tableau clinique est celui d’une IC gauche (65%), droite (22%) ou globale (23%). Parmi les signes retrouvés sur l’ECG, l’arythmie complète par fibrillation auriculaire (30%), une onde q (58%) et une hypertrophie ventriculaire gauche (28%). A la radiographie du thorax, on objective une cardiomégalie (89%) et des signes de surcharge pulmonaire (86%). La biologie montre des anomalies électrolytiques dans la moitié des cas, une insuffisance rénale (35%) et une anémie (28%). A l’échocardiographie, la fraction d’éjection du ventricule gauche (FEVG) moyenne est de 34,5 ± 5,4%, la FEVG est > 45% chez 26% des patients. 134 patients ont bénéficié d’une coronarographie qui a objectivé une atteinte coronaire dans 84% des cas. Les principales étiologies sont la cardiopathie ischémique (42%), les valvulopathies (24%) et l’hypertension artérielle (13%). Au plan thérapeutique, les médicaments les plus utilisés sont les inhibiteurs de l’enzyme de conversion et les diurétiques. 21% des patients ont bénéficié d’un remplacement valvulaire mitral par prothèse mécanique. Parmi les patients atteints de coronaropathie, 33% sont revascularisés par pontage aorto-coronaire (21%) et angioplastie coronaire (12%). La resynchronisation cardiaque est réalisée chez 19 patients dont 3 ont bénéficié d’un défibrillateur automatique implantable. La mortalité hospitalière est de 10%.
Conclusion : Les caractéristiques principales de cette population sont l’âge relativement jeune, la nette prédominance masculine, la cardiopathie ischémique au premier rang des étiologies et le faible taux d’IC à fonction systolique préservée.

Summary
Look on the management of heart failure management in Morocco, about 294 patients

Objective: The objective was to identify the epidemiological, clinical and the outcome of heart failure (HF) in a Moroccan hospital.
Method: A retrospective study using a series of 294 patients hospitalized in our service from January 2005 to December 2008.
Results: The HF occupies 14% of hospitalizations. The mean length of stay was 14 ± 3.1 days. The mean age was 58 ± 11.5 years. Men were mostly represented with a ratio H/F = 3,5. The main cardio-vascular risk factor was smoking (55%) followed by hypertension (40%) and diabetes (35%). Dyspnea was the main symptom reported in 91% of the cases. The clinical presentation was that of left (65%), right (22%) and global (23%) HF. Among electric signs, we found Atrial fibrillation (30%), a Q-wave (58%) and left ventricular hypertrophy (28%). the chest x-ray showed a cardiomegaly (89%) and signs of pulmonary overload (86%). Biology showed electrolyte abnormalities in half of the cases, renal failure (35%) and anaemia (28%). In echocardiography, the mean Left Ventricular Ejection Fraction (LVEF), was 34.5 ± 5.4%. LVEF was > 45% for 26% of patients. 134 patients underwent a coronary angiography which objectified coronary damage in 84% of the cases. The main causes were ischemic heart disease (42%), valvular heart disease (24%) and hypertension (13%). The most used drugs were angiotensin converting enzyme inhibitors and diuretics. 21% of patients underwent a mitral valve replacement with mechanical prosthesis. Among patients with coronary artery disease, 33% were re-vascularised by coronary bypass (21%) and coronary angioplasty (12%). Cardiac resynchronization was performed for 19 patients using implantable automatic defibrillator for 3 of them. Hospital mortality was 10%.
Conclusion: The main features of this population is the relatively young age, male predominance, ischemic heart disease as a leading cause and low rate of HF with preserved systolic function.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine du Maghreb électronique. Il a été consulté 478 fois, téléchargé 29 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine du Maghreb électronique

Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale maghrébine - 32ème annéeCette revue créée en 1986 est devenue le vecteur de communication des chercheurs et scientifiques du Maghreb. Depuis sa création, les sommaires de tous ses numéros ont été assurés par des auteurs Algériens, Marocains et Tunisiens. Médecine du Maghreb leur permet d'être publiés dans une revue de dimension internationale. Très introduite auprès du corps universitaire, elle a toujours eu pour première règle un respect éthique absolu. Depuis 2004, l'édition électronique de Médecine du Maghreb a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant au Maghreb, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !