L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine du Maghreb - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine du Maghreb destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 114 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine du Maghreb


English version English version

Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale maghrébine - 32ème annéeMédecine du Maghreb
Revue médicale internationale maghrébine

Recherche d'articles publiés dans Médecine du Maghreb

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Adénocarcinome duodénal primitifnote

Auteurs : R. Makhmari, B. Zakri, R. Azzouguagh, A. Oudrhiri, A. Souadka, A. Benkabbou, HO. Elmalki, R. Mohcine, L. Ifrine, A. Belkouchi - Maroc

Publié dans Médecine du Maghreb - N° 212 - Décembre 2013 - 35-41


Résumé

Introduction : Les adénocarcinomes (ADK) primitifs du duodénum sont des tumeurs qui prennent leur origine dans l'épithélium glandulaire de la muqueuse duodénale. Ce sont des tumeurs rares du grêle, et représentent environ 0,5% des tumeurs gastro-intestinales. La localisation ampullaire est la plus fréquente. La latence clinique et la non-spécificité des symptômes posent un problème diagnostique, d'où l'intérêt des explorations endoscopiques et radiologiques. Le traitement est essentiellement chirurgical dont le caractère radical joue un rôle capital dans le pronostic qui reste sombre. Nous nous proposons de rappeler à travers ces observations, les aspects cliniques, diagnostiques, thérapeutiques et évolutifs de cette affection.
Patients et méthodes : Il s'agit d'une étude rétrospective comprenant 9 cas de d'ADK duodénal colligés au service de chirurgie A du CHU Ibn Sina de Rabat durant la période de janvier 2006 et décembre 2011. Il s'agit de 9 patients (7 hommes et 2 femmes) avec un âge moyen de 50 ans, hospitalisés dans un tableau fait surtout d'ictère cholestatique. Etaient inclus les patients ayant une tumeur duodénale primitive dont le type histologique était l'adénocarcinome, et étaient exclus les patients ayant un ADK péri-ampullaire autre que duodénal : ADK de la tête du pancréas, ampullome vatérien, ADK des voies biliaires distales.
Résultats : Trois de nos patients étaient des tabagiques et deux patients étaient porteurs de polypose adénomateuse familiale (PAF). L'échographie abdominale avait objectivé une dilatation des voies biliaires intra-hépatiques (VBIH) et voies biliaires extra-hépatiques (VBEH) associée à un épaississement duodénal. La TDM abdominale retrouvait chez tous les patients une dilatation plus ou moins importante des VBIH et VBEH en amont d'un épaississement tumoral duodénal dont le maximum (78%) siègeait dans le deuxième duodénum (DII), et dans 11% siègeait dans le premier duodénum (DI) et le troisième duodénum (DIII), associé à des métastases hépatique (3 cas), et une carcinose péritonéale (1 cas). La fibroscopie avec biopsie a été en faveur d'un adénocarcinome primitif duodénal dans 78% (n = 7). Quatre patients avaient subi une duodéno-pancréatectomie céphalique (DPC) avec préservation du pylore. Quatre patients ont subi une chirurgie à visée palliative : dérivation gastro-jéjunale (n = 3) et dérivation cholédocho-jéjunale sur anse en Y (n = 1). La mortalité opératoire était nulle, la morbidité est de 34%.
Conclusion : L'adénocarcinome duodénal est une pathologie rare, 0,04% de toutes les tumeurs. L'imagerie surtout la TDM permet de faire le bilan d'extension locorégional et à distance. Le traitement est essentiellement chirurgical dont le caractère radical est capital dans le pronostic.

Summary
Duodénum, adénocarcinome duodénal, scanner, DPC, pronostic

Introduction: Adenocarcinomas (ADK) are primitive duodenal tumors that originate in the glandular epithelium of the duodenal mucosa. They share the rarity of small bowel tumors, and represents about 0.5% of gastrointestinal tumors. Ampullary localization is the most common one. Latency and the non-specific clinical symptoms pose a diagnostic problem, hence the importance of endoscopic and radiological explorations. Treatment is primarily surgical with radical character plays a vital role in the prognosis remains bleak. We propose to recall through these observations, clinical aspects, diagnosis, treatment and outcome of this condition.
Patients and methods: This is a retrospective study including nine cases of duodenal ADK collected in surgery service "A" in UTH Ibn Sina in Rabat during the period extending from January 2006 to December 2011. These 9 patients (7 men and 2 women) with a mean age of 50 years were hospitalized in a table of primarily cholestatic jaundice. Were included patients with primary duodenal tumor whose histological type was adenocarcinoma, were excluded patients with other than periampullary duodenal ADK, ADK of the pancreatic head, ampulla of Vater and distal bile duct ADK.
Results: Three of our patients were smokers and two patients carried familial adenomatous polyposis (FAP). Abdominal ultrasound revealed dilated intrahepatic bile ducts (IHBD) and extrahepatic bile ducts (EHBD) associated with duodenal thickening. Abdominal CT in all patients found a greater or lesser expansion of IHBD EHBD and upstream of a thickened duodenal tumor, the maximum (78%); seat in the second duodenum (DII), and 11% in seat first duodenum (DI) and the third duodenum (DIII), associated with liver metastases in 34% (n = 3), and peritoneal carcinomatosis in 11% of cases (n = 1). The endoscopy with biopsy was in favor of a primary duodenal adenocarcinoma in 78% (n = 7). Four patients, 45% underwent cephalic duodenopancreatectomy (CPD) with preservation of the pylorus. Four patients, 45% underwent palliative surgery: gastro-jejunal bypass (n = 3) and choledocho-jejunal bypass loop on Y (n = 1). Operative mortality was null, morbidity was 34%.
Conclusion: Duodenal adenocarcinoma is a rare, 0.04% of all tumors. Imaging especially CT allows for staging locoregional check up. Treatment is essentially surgical with radical character is crucial in the prognosis.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 10,00 €

Cet article est actuellement coté note(3,0 étoiles) par les abonnés de Médecine du Maghreb électronique. Il a été consulté 545 fois, téléchargé 23 fois et évalué 2 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine du Maghreb électronique

Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale maghrébine - 32ème annéeCette revue créée en 1986 est devenue le vecteur de communication des chercheurs et scientifiques du Maghreb. Depuis sa création, les sommaires de tous ses numéros ont été assurés par des auteurs Algériens, Marocains et Tunisiens. Médecine du Maghreb leur permet d'être publiés dans une revue de dimension internationale. Très introduite auprès du corps universitaire, elle a toujours eu pour première règle un respect éthique absolu. Depuis 2004, l'édition électronique de Médecine du Maghreb a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !