L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Les tarifs pour la France incluent la TVA.

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire

Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 168,00 €



Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 63ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Docteur Koffi Botti

Les obstacles aux enquêtes judiciaires et à l’autopsie médico-légale liés à la réponse des familles des défunts en Côte d’Ivoirenote

Auteurs : K. Botti, M. Djodjo, K.M.E.V. Ebouat, l. Nigue, H. Yapo Ette - Côte d'Ivoire

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 6103 - Mars 2014 - pages 141-148


Résumé

Introduction : Le but de cette étude était d'identifier et de décrire les obstacles liés à l'attitude des familles en réponse aux enquêtes judiciaires et à l'autopsie médico-légale.
Matériels et méthode : Il s'agissait d'une étude prospective transversale menée sur une période de 12 mois (janvier à décembre 2012) dans le service d'anatomie pathologique et de médecine légale du CHU de Treichville d'Abidjan. Elle a concerné tous les cas de décès pour lesquels les autopsies médico-légales demandées par les autorités judiciaires n'avaient pas été réalisées.
Résultats : Nous avons ainsi recensé 67 décès, soit 52,3% des demandes d'autopsies médico-légales (128 cas) sur la période d'étude. Sur ces 67 cas de décès pour lesquels les autopsies n'avaient pas été réalisées, 56 (soit 83%) étaient dus à un refus de la part des familles du défunt et dans 11 cas (16,4%) les corps avaient été traités au formol avant la demande d'autopsie, parce que les familles avaient eu recours à un médecin non légiste pour la délivrance du certificat de décès. Le refus de l'autopsie médico-légale était en rapport avec des motifs économiques (32,1%), religieux (19,6%) et esthétiques (17,9%), alors que le traitement des corps au formol était justifié par l'organisation des funérailles.
Conclusion : La mise en place d'un comité d'éthique consultatif et la prise en charge effective des frais de justice criminelle pourrait ouvrir la voie à l'acceptation de l'autopsie et limiter l'interférence des familles des défunts dans les enquêtes judiciaires en Côte d'Ivoire.

Summary
Judicial investigations and forensic autopsy obstacles related to the response of the families of the deceased in Ivory Coast

Introduction: The purpose of this study was to identify and describe the obstacles related to the attitude of families in response to legal investigations and forensic autopsy.
Materials and method: This was a prospective cross-sectional study over a period of 12 months (January to December 2012) in the service of pathological anatomy and forensic medicine in the University Hospital of Treichville in Abidjan. It concerned all death cases for which requested medico-legal autopsies were not made.
Results: We thus identified 67 deaths, or 52.3 per cent of requests for forensic autopsies (128 cases) over the study period. The 67 death cases in which autopsies were not made, 56 (or 83%) were due to a refusal on the part of the families of the deceased and in 11 cases (16.4%) the body had been treated formalin prior to the request for autopsy, because families had resorted to a non-forensic physician for the issuance of the certificate of death. The refusal of the forensic autopsy was linked to economic reasons (32.1%), religious (19.6%) and aesthetic (17.9%), while the treatment of the body in formalin was justified by the organization of the funeral.
Conclusion: The establishment of an Advisory Committee of ethics and effective support of the criminal justice charges could pave the way for the acceptance of the autopsy and limit the interference of the families of the deceased in the judicial investigations in Ivory Coast.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,8 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1408 fois, téléchargé 43 fois et évalué 6 fois.

Retour


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 63ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !