L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Docteur Khardiata Diallo Mbaye

Cryptococcose neuro-méningée : mortalité et facteurs associés au décès chez les patients hospitalisés au service des Maladies Infectieuses du CHNU de Fannnote

Auteurs : K. Diallo Mbaye, N.A Lakhe, K. Sylla, N.M Dia Badiane, D. Touré, D. Ka, V. MP Cisse Diallo, A. Massaly, A. Dièye, M. Diop, L. Fortes Déguénonvo, C.T Ndour, M. Seydi - Sénégal

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 6502 - Février 2018 - pages 77-84


Résumé

Introduction : La Cryptococcose Neuro-Méningée (CNM) survient souvent sur terrain d’immunodépression et surtout au cours de l'infection à VIH.
Objectif : Déterminer la prévalence de la mortalité et les facteurs associés au décès.
Patients et méthodes : Etude rétrospective descriptive et analytique, sur des patients hospitalisés de 2011 à 2014, des deux sexes, d’âge supérieur à 18 ans avec une CNM confirmée.
Résultats : Trente-quatre cas colligés, dont 31 chez des patients VIH+ (91,1%). L‘âge moyen était de 43,17 ans et la majorité avait un âge compris entre 40 et 49 ans. Le sex-ratio était de 1,26 en faveur des hommes. Ils présentaient des maladies chroniques sous-jacentes dans 11,7% des cas. Sur le plan clinique, céphalées (81,8%), fièvre au long cours (76,5%), vomissements (57,6%) et troubles de la conscience (44,1%) étaient notés. Des infections opportunistes étaient objectivées (97%) avec une prédominance de la candidose digestive. Sur le plan biologique, le taux moyen de LT CD4+ était de 117,42/mm3. L‘examen direct à l‘encre de Chine positif dans 11/23 cas. L‘antigène cryptococcique positif dans LCR dans 16/24 cas et l’antigénémie positive pour 20/22 cas. Sur le plan évolutif, la létalité était de 57,6%. La durée de l’infection à HIV< 20 mois et les patients sans traitement ARV étaient les facteurs associés au décès.
Conclusion : Dans nos régions elle est l'une des principales causes de méningo-encéphalite chez les sujets VIH+ immunodéprimés. Sa létalité est importante du fait de la non- disponibilité des antifongiques majeurs et du diagnostic tardif de l'infection à VIH.

Summary
Neuromeningeal cryptococcosis: mortality and factors associated with death in hospitalized patients at the Fann infectious disease clinic at NUTH, Dakar Senegal

Introduction: Neuro-Meningeal Cryptococcosis (NMC) often occurs with a background of immuno-suppressive disease and especially during HIV infection.
Objective: To determine the prevalence of mortality and the factors associated with death.
Patients and methods: Retrospective descriptive and analytical study, on patients hospitalized from 2011 to 2014, of both sexes, aged 18 and older with a confirmed NMC.
Results: Thirty-four cases were collected, including 31 HIV + patients (91.1%). The average age was 43.17 years and the majority was between 40 and 49 years of age. The sex-ratio was 1.26 in favor of men. They had chronic underlying diseases in 11.7% of cases. Clinically, headaches (81.8%), long-term fever (76.5%), vomiting (57.6%) and consciousness disorders (44.1%) were noted. Opportunistic infections were present (97%) with a predominance of digestive candidiasis. Biologically, the CD4+ TL mean was 117.42/mm3. The direct China ink exam was positive in 11/23 of cases. The positive cryptococcal antigen in CSF in 16/24 of cases and antigen was positive in 20/22 of cases. In terms of progression, the lethality was 57.6%. The duration of HIV infection < 20 months and patients without ARV treatment were the factors associated with death.
Conclusion: In the Sahel region, neuro-meningeal cryptococcosis is one of the main causes of cerebro-meningitis in immune-compromised HIV+ subjects. Its lethality is important because of the unavailability of major antifungals and the late diagnosis of HIV infection.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 20,00 €

Cet article est actuellement coté note(3,3 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 655 fois, téléchargé 79 fois et évalué 4 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !