L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Traitement des abcès du foie : l’expérience d’un service de chirurgie généralenote

Auteurs : M. DIENG, B. DIOP, I. KONATE, O. KA, A. DIA, C.T. TOURE - Sénégal

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5410 - Octobre 2007 - pages 513-519


Résumé

L'objectif de cette étude était de rapporter les résultats de notre expérience dans la prise en charge des abcès du foie.
Matériel et méthode : Il s'agit d'une étude rétrospective descriptive allant de janvier 2000 à juin 2005, concernant 40 dossiers de patients pris en charge pour un abcès du foie au niveau du Service des Urgences Chirurgicales du CHU Aristide le Dantec de Dakar. En cas d'abcès superficiel et > 10 cm, un drainage par une «hépatotomie a minima» était réalisé associé à une antibiothérapie, en cas d'abcès profond et/ou multiple < 10 cm, une antibiothérapie seule était réalisée, en cas de rupture, une laparotomie était nécessaire. L'évolution était considérée comme favorable lorsqu'à l'échographie de contrôle on notait une vacuité de la cavité ou une persistance d'une collection résiduelle ≤ 5 cm.
Résultats : Il s'agissait de 35 (87,5 %) hommes et de 5 (12,5 %) femmes. L'âge moyen était de 37 ± 12,18 ans avec des extrêmes de 17 ans et 68 ans. Le délai moyen de consultation était de 52 ± 31,36 jours avec des extrêmes de 1 et de 90 jours. Une hépatomégalie douloureuse et fébrile était présente chez 36 (90 %) patients. Un subictère était noté chez 17 (42,5%) patients et une altération de l'état général chez 20 (50 %) patients. Dans 4 (10 %) cas il s'agissait d'une péritonite aiguë. Dans les antécédents une dysenterie de type amibien était retrouvée chez 6 (15 %) patients et une cholécystite aiguë chez 1 (2,5 %) patient.
La sérologie VIH était positive chez 2 (5 %) patients. L'échographie abdominale réalisée dans 36 (90 %) cas et le scanner réalisé dans 6 cas (15 %) précisaient le siège, la taille et le nombre d'abcès. La collection était multiple dans 11 (27,5 %) cas et unique dans 29 (72,5 %) cas. Elle siégeait dans 22 (55 %) cas sur le foie droit et dans 13 (32,5 %) cas sur le foie gauche. Une localisation bilatérale était notée dans 5 (12,5 %) cas. Le diamètre moyen était de 11,56 cm avec des extrêmes de 7 cm et de 18 cm. Le liquide de ponction était couleur chocolat dans 33 (82,5 %) cas. Un germe était isolé dans 7 (17,5 %) cas et permettait de retenir le diagnostic d'abcès à pyogène du foie. Il s'agissait dans 2 cas de Staphyloccocus aureus, dans 4 cas de Escherichia coli et dans 1 cas de Klebsiella pneumoniae.
La durée de l'antibiothérapie était en moyenne de 4 à 6 semaines et comportait dans tous les cas le métronidazole. L'antibiothérapie était le seul traitement utilisé chez 2 (5 %) patients. L'antibiothérapie était associée à un drainage de l'abcès hépatique dans 33 (82,5 %) cas et à une laparotomie dans 4 (10 %) cas.
L'évolution était favorable d'emblée chez 19 (47,5 %) patients avec vacuité totale à l'échographie et secondairement après poursuite de l'antibiothérapie chez 15 (37,5 %) patients. Le drain était enlevé en moyenne au bout de 7 jours après contrôle échographique. Une persistance de l'abcès était notée dans 6 (15 %) cas qui ont secondairement bien évolué après drainage (3 cas) et antibiothérapie seule (3 cas). Aucun cas de décès n'a été noté.
Conclusion : La taille importante et le siège superficiel de ces abcès justifient leur évacuation dans notre contexte pour éviter leur rupture et pour raccourcir le délai de guérison. La technique du drainage par une «hépatotomie a minima» que nous réalisons donne de bons résultats avec un taux de succès relativement élevé.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1349 fois, téléchargé 31 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !