L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Aspects épidémiologique et pronostique des intoxications aiguës de l’adulte au CHU de Lomé - Togo. A propos de 56 casnote

Auteurs : M.A. DJIBRIL, A.F. OURO-BANG’NA MAMAN, N. AGBETRA, D. REDAH - Togo

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5509 - Août/Sept. 2008 - pages 437-440


Résumé

Les intoxications aiguës constituent une cause fréquente de consultation aux urgences.
Les intoxications résultent d’un accident, d’un geste suicidaire ou d’une tentative d’avortement.
But de l’étude : Déterminer la fréquence des intoxications au CHU Tokoin de Lomé. Identifier les différents aspects cliniques, thérapeutiques et évolutifs des intoxications accidentelles ou volontaires chez l’adulte. Et enfin proposer des mesures de prévention.
Méthode : Il s’agit d’une étude prospective s’étendant du 1er juillet au 30 novembre 2006. Sont concernés tous les malades de plus de 15 ans admis pour intoxication aiguë qu’elle soit volontaire ou accidentelle.
Résultats : Sur 4.188 malades hospitalisés dans le service d’urgence, 56 ont été victimes d’une intoxication aiguë accidentelle ou volontaire, soit 1,34 % du total des hospitalisations. 14 soit 25 % ont été transférés en réanimation médicale. Plus de 3/4 des malades soit 87,48 % se sont intoxiqués volontairement avec un âge compris entre 15 et 34 ans. On note une prédominance féminine dans 55,36 %. Parmi les toxiques en cause, les médicaments sont au premier rang 19 cas soit 33,92 %, avec une prédominance de la chloroquine, 12 cas soit 63,16 % des médicaments. Nous avons noté 4 décès (7,14 %) surtout dus au retard de la prise en charge, 4 séquelles (7,14 % des cas) à type de sténose oesophagienne due aux caustiques.
Conclusion : Les intoxications aiguës sont fréquentes au CHU de Lomé. La prédominance des intoxications aiguës médicamenteuses nécessite une meilleure organisation de leur gestion en vue de réduire les taux de décès.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 10,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1032 fois, téléchargé 29 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !