L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Profil épidémiologique et étiologique des décès par infarctus du myocarde à Abidjannote

Auteurs : C. KONIN, M. ADOH, F. DIBY, J. KOFFI, R. N’GUETTA - Côte d'Ivoire

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5509 - Août/Sept. 2008 - pages 454-458


Résumé

Nous avons effectué une étude rétrospective descriptive de 56 cas de décès dans une cohorte de 272 cas d’infarctus du myocarde chez le noir Africain de 1978 à 2003 à l’institut de cardiologie d’Abidjan.
Le but était de déterminer le profil épidémiologique et les causes des décès par infarctus du myocarde. Les patients décédés ont représenté 20.6 %. L’âge moyen des décédés était 55.7 ans (22 et 90 ans). Les patients de sexe masculin représentaient 82 %. La durée moyenne d’hospitalisation était de 12 jours (extrêmes : 1 et 82 jours). La médiane de la durée d’hospitalisation était de 7 jours. Les facteurs de risque étaient par ordre de fréquence l’intoxication tabagique (39.5 %), l’HTA (37.5 %) et le diabète (25 %). La nécrose était surtout antérieure étendue (30.3 %), circonférentielle (25 %) et antérieure (14.3 %). La dysfonction du ventricule gauche a été de loin la cause la plus fréquente de décès (76.8 %). Les troubles du rythme ont été retrouvés chez 41 % des cas et ont été dominés par les extrasystoles ventriculaires (17.8 %), suivis par la fibrillation ventriculaire (12.5 %). Les troubles de la conduction ont été retrouvés chez 21 % des cas. Cinquante-neuf pour cent des décédés ont présenté une anémie à l’admission.
Conclusion : Les patients atteints d’infarctus du myocarde et décédés à Abidjan étaient tabagiques, hypertendus, et diabétiques. La nécrose était le plus souvent étendue. La cause principale de décès a été la dysfonction du ventricule gauche associée aux troubles du rythme et à une anémie.

Summary

A retrospective study of 56 cases of death among 272 myocardial infarction in black African patients was carried out at the Abidjan Heart Institute from 1978 to 2003. The deceased patients represented 20,6%. Their average age was 55,7 years (extremes: 22 and 90 ). There were 82% males and 18% females. The average of hospitalization length was 12 days. Coronary risk factors were domined by tobacco (39,5%), high blood pressure (37,5%), and diabete (25%). The preferential areas of myocardial infarction were: anterior extended (30,3%), circumferential (25%), and anterior (14,3%). Their deaths were caused by hemodynamic complications (76,8%), disturbances of rhythm (41%), and disturbances of conduction (21%). Anaemia has been recovered in 59% of deceased patients.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1164 fois, téléchargé 44 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !